Site Announcements

Accès direct au site Lancia Net :
Image

Bienvenue à toutes et à tous sur le forum Lancia Net, forum du site et du club Lancia Net.

Véritable lieu d'échange entre passionnés de la marque, n'hésitez pas à venir vous y présenter. Et n'oubliez pas de consulter la FAQ, où vous trouverez bon nombre d'informations précieuses pour nos belles !


Obtenez vos entrées à 10€ au lieu de 14€ pour la salon Epoqu'auto à Lyon grâce au club !

[Vendue] Y 1.2 16v 86ch Elefantino Rosso - 03/99 - 84 200 km

Pour vendre votre belle, c'est ici !

Re: 1.2 16V Elefantino Rosso 86 ch - 03/1999 - 84.100 km

Messagede manchot25 » Mar Déc 16, 2014 5:43 pm

Bonjour.

Voici l'état réel de cet Elefantino Rosso.

[img]images/icones/icon1.gif[/img] Contrôle technique : Pas de contre-visite. Valide jusqu'au 12/12/2016.
Défauts à corriger sans contre-visite :
1.3.2.2.1. Commande de frein de stationnement : course importante. Effectivement, le câble aurait besoin d'être retendu.
4.1.1.1.1. Feu de croisement : réglage trop bas G. C'est corrigé ; j'ai réaligné le phare de gauche sur celui de droite.
5.2.2.1.3. Amortisseur (y compris ancrages) : Protection défectueuse AVG, AVD. Les bagues en haut des manchons protégeant les tiges d'amortisseurs sont sèches et craquelées.
5.3.2.1.3. Pneumatique : usure irrégulière AVG, AVD. Le contrôleur m'a expliqué que c'était les craquelures des pneus qui leur valaient ce classement. Il fallait s'y attendre, les pneus avant étant datés 40-8 (40ème semaine de 1998), ils sont d'origine. Ces Pirelli P6000 auront tenus 16 ans et 84000 km (avec permutations et retournements sur jantes)...
8.3.3.1.1. Silencieux d'échappement : Détérioration importante AR. Il s'agit de la corrosion externe à la base du silencieux arrière. Le contrôleur m'a dit que je pouvais attendre qu'il perce (ce qui peut prendre des mois voire des années) pour le remplacer.

Le ripage est à 0,0 m/km, ce qui est excellent et est confirmé à la conduite : l'Elefantino ne tire ni à droite ni à gauche et freine bien droit.
Comme le contrôleur m'a signalé verbalement que le vernis orange des ampoules des clignotants était écaillé, j'ai remplacé toutes les ampoules de signalisation.

[img]images/icones/icon1.gif[/img] Entretien mécanique (édité le 14/02/2015 pour compléments d'information) :
- à 83000 km : remplacement de la pompe à essence, effectué par moi-même, suite à constat d'une fissure sur la sortie de pompe ; cela expliquait l'odeur d'essence dans l'habitacle : chez FIAT, ils avaient dû tirer trop fort sur la durite entre filtre à essence et pompe lors du remplacement du filtre.
- à 81950 km : vidange moteur + filtre à huile, effectué par moi-même.
- à 75100 km : vidange moteur + filtre à huile, remplacement du kit d'embrayage avec vidange boîte de vitesses, révision des freins arrière (dépoussiérage, rectification des tambours), effectué par garage FIAT.
- à 68900 km : vidange moteur + filtre à huile, effectué par moi-même.
- à 65400 km : remplacement filtre à essence effectué par garage FIAT et remplacement filtre d’habitacle (clim) effectué par moi-même.
- à 60800 km : vidange moteur + filtre à huile, effectué par un garage suite à ma demande au professionnel qui m'a vendu la voiture.
- à 53500 km : vidange moteur + filtre à huile + filtre à air, remplacement du kit de distribution, effectué par un garage sur la demande du professionnel qui venait d'acquérir la voiture et qui, après immatriculation au nom de sa femme et utilisation par son fils, me l'a revendue 5 mois plus tard avec un CT OK datant de 3 mois donc aucune embrouille.
Et du temps du 1er propriétaire, selon ses factures et le carnet d'entretien :
- à 44900 km : vidange moteur + filtre à huile, remplacement bougies, remplacement filtre à air.
- à 43400 km : remplacement plaquettes de frein avant
- à 37900 km : entretien standard + remplacement liquide de freins
- à 35500 km : recharge de climatisation.
Inutile de remonter plus avant, c'est de l'entretien standard (et bien suivi) datant de plus de 11 ans...

Je ferai la vidange moteur ; j'ai en stock un filtre FIAT et de l'huile de qualité.
Les pneus avant doivent absolument être remplacés. Pour la sécurité de l'acquéreur, je préfèrerais m'en charger. Mais est-ce que le type de pneus que je ferai poser lui conviendra ? Ce sont des 195/50 R15 82V (préconisation : indice 82H seulement). Il faut des pneus haut de gamme classés A en tenue sur sol mouillé pour cette petite sportive. Chez Norauto, j'ai le choix entre du Michelin Pilot Sport 3 (avec protection de jante) et du Good Year Efficience Grip Performance (sans protection de jante). Coût du remplacement : environ 150 €.

Voici ce que l'acquéreur devra faire.
- Le kit de distribution devra être remplacé car, s'il n'a parcouru que 31000 km, il a 9 ans (préconisation : 105000 km sur la base de 15000 km/an, soit 7 ans). Selon un agent FIAT, le remplacement du kit (courroie + tendeur) revient à environ 250 € ; il dit que le remplacement simultané de la pompe à eau ne se justifie pas.
- Le circuit de climatisation devra sans doute être rechargé. La climatisation fonctionne mais, pour ne pas prendre le risque d'endommager le compresseur par manque de fluide, je ne l'utilise pas.

[img]images/icones/icon1.gif[/img] Carrosserie :
Malgré la bonne protection assurée par les épaisses baguettes latérales, les flancs ont pâti des coups de portières : en lumière rasante, on distingue des petits pocs.

Ce qui m’agaçait le plus et qui a fait que j'ai déshabillé l’intérieur de l'habitacle (pour le protéger des vapeurs de peinture) et tant tardé à tout remonter, c'est le début de corrosion au niveau des soudures sous les joints des encadrements de portes (côté châssis). C'est un phénomène connu, que j'avais rencontré sur mes Alfa et Fiat. La soudure par points laisse des bavures sous forme de picots acérés qui finissent par rouiller et parfois percent les joints.
J'ai éliminé ces bavures, poncé et traité les zones concernées avec de l'antirouille au sulfate de chrome (fourni par mon frère qui travaille sur les prototypes Renault), passé une sous-couche antirouille et une sous-couche d'apprêt peinture. Que des produits de professionnel.
Puis j'ai posé un ruban plastique collé au polyuréthane (mieux que l'origine) sur le pourtour de l'encadrement. Cela a été une galère pour obtenir une épaisseur régulière et suffisamment fine pour qu'il n'y ait pas de difficulté à engager les joints dessus. Il me restait à peindre (avec vernis) l'encadrement avant de remonter. Même si cela ne se voit pas maintenant que les joints sont reposés, je conseille à l'acquéreur de terminer ce travail de peinture. Il devra aussi dépolir et repeindre la zone de fixation des charnières (recoin entre ailes et châssis) car j'avais voulu repeindre les petits accrocs occasionnés lors du laborieux réglage des charnières de porte et ça a "foiré" : le vernis a fait couler la peinture parce que j'ai trop attendu ou pas assez entre la dernière couche de peinture et la couche de vernis.

Antécédents :
J'ai toutes les factures achat-entretien-réparation depuis sa 1ère mise en circulation.
En particulier, les travaux effectués par des carrossiers suite à des chocs pris en charge par les assureurs. Une collision latérale droite survenue au 1er propriétaire et ayant nécessité le remplacement de la porte et le redressage des ailes avant et arrière droit. Une collision arrière survenue à ma fille ayant nécessité le redressage de la jupe arrière (fond de coffre) sans remplacement du pare-choc. Un choc arrière contre une quille de stationnement survenu à ma fille ayant nécessité le redressage de la base droite du hayon.

Accessoires et Options :
Je dispose du manuel d'utilisation, du carnet d'entretien et de l'ensemble des clés et codes d'origine (ce qui manque souvent sur les véhicules d'occasion).
L'Elefantino est équipée des 2 airbags avant (de série). Par contre, pas d'ABS (optionnel à l'époque) ; cela peut plaire à certains puristes sportifs.... Comme déjà évoqué, elle a la clim manuelle (option).
Les roues sont équipées de vis anti-vol d'origine Lancia. Il y a un jeu de sur-tapis spécifiques d'origine Lancia.
L’ex-propriétaire avait fait remplacer l'autoradio à cassettes par un autoradio à lecteur de CD (marque Alpine) à façade amovible. Conséquence, les commandes au volant ne sont plus actives mais, au vu de la notice de l'autoradio, il me semble possible de recâbler au moins la fonction Mute.
Avant la mise en circulation, il avait fait installer une alarme (marque Cobra). Quelques semaines après l'achat de la voiture, j'ai débranché l'alarme au niveau de la centrale car c'est elle qui pompait la batterie jusqu'à finir par la flinguer. Je dispose de la notice fournie avec cette alarme.
A part cela, aucun dysfonctionnement électrique.

Voilà, je pense avoir tout dit. Il me reste à faire de nouvelles photos et à les importer dans un prochain message.
Dernière édition par manchot25 le Sam Fév 14, 2015 11:47 am, édité 4 fois.
manchot25
Y10
Y10
 
Messages: 93
Inscription: Mer Fév 16, 2005 7:00 am
Localisation: Rennes

Re: 1.2 16V Elefantino Rosso 86 ch - 03/1999 - 84.100 km

Messagede pk » Mar Déc 16, 2014 11:19 pm

Franchement, c'est bien de donner autant de détails, je trouve que ta démarche est vraiment pro.
Ypsilon Platinium 1,2 en commande

Avant : Alfa Mito QV - 159 Selective JTD 150 - Bravo II Sport T-JET 150 - 5oo Lounge 1,2- Ypsilon 1.4 16V Platino - Musa Platino 1,4 16V - 147 Distinctive TS (*2) - Ypsilon JTD Oro - Ypsilon 1.4 16V Di Lusso DFS - Ypsilon 1.2 16V Oro
Avatar de l’utilisateur
pk
Lybra
Lybra
 
Messages: 3329
Inscription: Mer Juin 08, 2005 6:00 am
Localisation: Lyon

Re: 1.2 16V Elefantino Rosso 86 ch - 03/1999 - 84.100 km

Messagede manchot25 » Mer Déc 17, 2014 1:48 am

Merci pour le compliment.
Je sais que ce n'est pas vendeur de tout déballer mais je ne veux pas d'embrouille. Et qu'il n'y ait pas de malentendu.

[img]kator/smiley32.gif[/img] Un peu d'histoire.
Lorsque ma fille a ramené l'Y à la maison en 2008 parce qu'elle avait décroché un premier emploi à 9500 km d'ici, nous avions envisagé de faire convoyer cette petite bombinette jusque là-bas, tant elle s'y était attachée. Hélas, les frais de transport maritime auraient coûté bien plus que sa valeur vénale. Sur place, ma fille s'est acheté une FIAT.
Dans l'éventualité de son retour au pays, j'ai décidé de garder sa Lancia bien au chaud et j'ai entamé sa restauration en 2009. Puis, ma fille n'envisageant pas de revenir avant longtemps et les circonstances (santé) ne me permettant pas de terminer le travail, j'ai tout laissé en plan. Je n'ai même pas fait le contrôle technique prévu en 2012. Ne pouvant continuer à stocker éternellement dans mon garage cette Y "déshabillée", j'ai décidé de la donner dans l'état et gratuitement (ou presque) via ce forum. C'était l'objet initial de mon sujet ouvert il y a un an.
Maintenant qu'elle est de nouveau en état de circuler et en conformité avec la réglementation, j'aimerais bien la garder rien que pour le plaisir qu'elle procure à la conduite et son originalité. Mais j'ai déjà 2 véhicules, une citadine essence achetée neuve en 2004 et un break turbo essence d'occasion de 2000, avec lesquels je roule peu depuis quelques années ; 6000 km/an répartis entre les deux.

:( La raison l'emportant sur la passion, j'ai décidé de vendre la Y pour "me payer en retour" du travail accompli et des frais engagés et tout simplement parce qu'elle a encore une valeur marchande. C'est humain.
Évidemment, pour les passionnés du forum, je suis disposé à faire un "geste commercial" ou à trouver un compromis question ultimes frais à engager (pneus ?). Je suis réaliste. Pour la mettre sur le Bon Coin ou ailleurs, il me faudra me lancer dans des frais de révision sans avoir la certitude de mieux la vendre. Il y a tellement de gens qui ne font pas la différence entre une Elefantino Rosso et une Elefantino Blu....

A très bientôt, avec les photos.
manchot25
Y10
Y10
 
Messages: 93
Inscription: Mer Fév 16, 2005 7:00 am
Localisation: Rennes

Re: 1.2 16V Elefantino Rosso 86 ch - 03/1999 - 84100 km - CT

Messagede manchot25 » Mer Déc 17, 2014 8:54 pm

Bonjour.

Voici des images qui font plaisir à regarder :

Image

Image

Image

Image

Image

Image

Image

Image

Image
Qui a dit que ces compteurs n'étaient pas lisibles ?
Peu importe, l'Elefantino Rosso se pilote à l'oreille, les yeux droits devant. Que du bonheur !
Dernière édition par manchot25 le Jeu Déc 18, 2014 10:11 am, édité 1 fois.
manchot25
Y10
Y10
 
Messages: 93
Inscription: Mer Fév 16, 2005 7:00 am
Localisation: Rennes

Re: 1.2 16V Elefantino Rosso 86 ch - 03/1999 - 84100 km - CT

Messagede manchot25 » Mer Déc 17, 2014 8:59 pm

Et voici des photos moins flatteuses :

Image
Même si la courroie de distribution n'a tourné que 31000 km, elle a presque 10 ans...

Image
Corrosion sur le silencieux arrière de la ligne d'échappement.

Image
Sur toute la partie verticale du recoin où sont fixées les charnières de portes (gauche ET droite), la peinture est loupée et, n'étant plus protégée par du vernis, elle est sensible aux solvants "doux" tel que l'essence F.

Image
:( Le travail engagé sur les soudures des encadrements de portes n'est pas terminé : la sous-couche antirouille blanche, la sous-souche verte d'accrochage peinture, les creux des points de soudure comblés par du mastic polyuréthane noir (spécial carrosserie) et le film plastique noir collé par-dessus n'attendaient plus qu'un léger ponçage et une ultime sous-couche d'accrochage pour pouvoir être peints et vernis...
Dernière édition par manchot25 le Jeu Déc 18, 2014 10:14 am, édité 1 fois.
manchot25
Y10
Y10
 
Messages: 93
Inscription: Mer Fév 16, 2005 7:00 am
Localisation: Rennes

Re: 1.2 16V Elefantino Rosso 86 ch - 03/99 - 84100 km - CT O

Messagede manchot25 » Mer Déc 17, 2014 11:19 pm

Et pour conclure, voici le PV de contrôle technique.

Image
manchot25
Y10
Y10
 
Messages: 93
Inscription: Mer Fév 16, 2005 7:00 am
Localisation: Rennes

Re: [Je garde] 1.2 16V Elefantino Rosso 86 ch - 03/99 - 8410

Messagede manchot25 » Ven Déc 19, 2014 1:56 am

Bonjour.

[img]images/icones/icon8.gif[/img] La nuit porte conseil...

/ Primo : aucun commentaire si ce n'est celui de "pk", aucun MP, aucun appel ; plus personne n'est intéressé par mon Elefantino Rosso depuis que je l'ai remontée... Pourtant, j'étais prêt à la négocier sur la base de 1200 € en l'état.
/ Deuxio : les conseils éclairés donnés par "moyanos", notamment dans < Infos Lancia Y >, m'ont convaincu que la Rosso était une fantastique voiture dans sa catégorie et pas difficile à maintenir en état.
[img]smile/kneu_wai.gif[/img] C'est décidé : je garde l'Elefantino Rosso et je me sépare d'une de mes deux autres voitures.

Je vais remettre la Rosso sous bâche jusqu'à fin janvier. En février, je m'occuperai sérieusement de sa remise en forme (distribution, pneus, clim) tandis que je mettrai en vente mon break essence turbo qui me coûte un bras (rien à voir avec mon pseudo :lol: ) à chaque révision.

:jap: A bientôt les amis, peut-être à l'occasion d'un rassemblement Lancia Net.
manchot25
Y10
Y10
 
Messages: 93
Inscription: Mer Fév 16, 2005 7:00 am
Localisation: Rennes

Re: [Je garde] 1.2 16V Elefantino Rosso 86 ch - 03/99 - 8410

Messagede manchot25 » Ven Déc 19, 2014 5:49 pm

Bonjour.

:roll: Sur un forum consacré à la marque de mon break 4x4 japonais, les réactions ne se sont pas fait attendre lorsque j'ai annoncé que j'allais me séparer de l'engin.
En effet, comme motif, j'avais évoqué le coût exorbitant de son entretien en concession eu égard au faible kilométrage annuel parcouru. Ainsi, alors que je n'ai parcouru que 32000 km depuis le remplacement de la courroie de distribution il y a 5 ans et, plus navrant, seulement 1600 km depuis le dernier contrôle technique passé il y a 6 mois (0 défaut), il faudrait que je remplace cette courroie sans tarder pour respecter les préconisations constructeur : tous les 4 ans ou 100000 km. Il faut dire que le remplacement du kit distribution et de la pompe à eau reviendrait à environ 1200 € en concession, sachant qu'il faut déposer le (ou les) radiateur(s) pour faciliter l'accès à la distribution. Sur ce 4 cylindres flat-four, l'accès aux bougies est bien plus compliqué que sur mon ex-Alfasud ti ! Si je veux remplacer les amortisseurs avant, le devis s'élève à 1300 €...
Un passionné m'a même proposé un coup de main pour faire chez lui le remplacement de la courroie de distribution à l'occasion d'un barbecue. Très sympa mais ma décision est prise : c'est l'Elefantino Rosso que je garde.

[img]images/icones/icon12.gif[/img] Actuellement, j'ai 3 voitures à la maison, 2 japonaises et cette italienne. Entretenir 3 maîtresses, ce n'est plus possible. Une est de trop. Il me fallait choisir laquelle larguer. La geisha pratique au quotidien mais sans caractère ? Le sumo vorace mais sécurisant ? La diva pétillante mais capricieuse ? La geisha, une citadine capable de bonnes prestations routières (1.3 l, 85 ch), ayant les faveurs de Madame (et ayant été achetée neuve), Monsieur devait choisir entre le sumo qui ingurgite bien plus que 12 litres/100 km de saké pour distiller onctueusement les 170 ch de son turbo basse pression et la diva qui sirote moitié moins de litres de chianti pour cracher ses 86 ch rageurs.
Finalement, c'est bien le sumo qui va aller sous d'autres cieux.

Pourtant, ce turbo basse pression est un régal de souplesse et d'élasticité. Dans un rond-point, inutile de jouer du levier de vitesses, il repart sans broncher sur un filet de gaz à 800 tr/mn en 5ème (ouais, je reconnais, c'est pas très sportif cette manière de conduire), en émettant son poop-poop-poop caractéristique, pour filer jusqu'aux 200 km/h compteur. Que je n'essaie plus d'atteindre depuis bien longtemps, vous savez pourquoi...
Sur les longs trajets autoroutiers, le passager se plaint de l'inconfort de son siège et moi j'ai des crampes à force de retenir la pédale d'accélérateur pour respecter le 130. Un moment d'inattention, un dépassement et c'est le 160-170 en un clin d’œil et des points en moins en perspective pour le permis.
Au moins, avec la Rosso, le bruit ambiant freinera mes ardeurs. [img]smile/zemin.gif[/img]

Et j'en ai marre du regard dédaigneux de certains kékés qui, au démarrage aux feux, se font un malin plaisir à démontrer que leur TDI allemand peut ridiculiser ma camionnette portant sur toute la largeur du hayon le nom de sa marque au passé prestigieux dans le monde des rallyes. S'il m'arrive de relever le défi, ce ne sont pas les pneus qui pleurent (4 roues motrices), c'est l'embrayage qui fume. Mais ça le fait !
Avec la Rosso, ce sera tout l'inverse. Ils ne se méfieront pas de ce Papy au volant de cette citadine cachant bien son jeu sous son élégante tenue de soirée. [img]smile/!hinhin.gif[/img]

Avec les japonaises, à part lever le capot de temps en temps pour vérifier les niveaux (ça ne bouge jamais...) et que rien ne frotte ou se ballade, je ne fais rien moi-même. Je m'en remets aux concessionnaires de ma ville. Les japonaises, c'est fiable mais ça coûte cher d'entretenir cette fiabilité. Avec les italiennes que j'ai possédé par le passé (Alfa et Fiat), il y avait toujours un truc qui suinte ou qui frotte ou qui rouille... Il faut donc faire fréquemment l'inspection des dessous de ces bellissima et ne pas hésiter à mettre les mains dans le cambouis.
[img]kator/smiley16.gif[/img] Pour l'entretien courant, la mécanique de la Rosso étant assez accessible et vos conseils étant très salvateurs, je devrais pouvoir m'en sortir sans passer par la case garage, d'autant plus qu'il n'y a plus de concessionnaire à Rennes et que l'agent Fiat le plus proche est à 25 km.
Cependant, je ferai remplacer les pneus et j'irai chez Fiat pour faire la distribution + pompe à eau, la recharge de clim, le check-up des freins. La peinture des encadrements de portes, j'en fait mon affaire ; j'avais réussi les retouches dans le fond du coffre et l'intérieur du hayon (réparations des chocs arrière bâclées par les carrossiers). Au final, ça devrait me coûter bien moins que la distribution sur le sumo que je laisserai à la charge de son acquéreur, qui sera forcément un passionné et qui saura si c'est nécessaire ou pas.

[img]smile/thumb.gif[/img] Aux lecteurs de ce pamphlet, merci de m'avoir consacré du temps. Au revoir à tous.
manchot25
Y10
Y10
 
Messages: 93
Inscription: Mer Fév 16, 2005 7:00 am
Localisation: Rennes

Re: [Je garde] 1.2 16V Elefantino Rosso 86 ch - 03/99 - 8410

Messagede flo » Ven Déc 19, 2014 10:27 pm

Ce sont quoi les deux autres voitures ?

Par contre pour quoi faire faire l'entretien des japonaises;, puisque justement il n'y a rien à faire à part l'entretien courant, et que c'est en général très très accessible et bien conçu.

Flo.
Avatar de l’utilisateur
flo
Kappa
Kappa
 
Messages: 3983
Inscription: Ven Fév 13, 2004 7:00 am
Localisation: (86)

Re: [Je garde] 1.2 16V Elefantino Rosso 86 ch - 03/99 - 8410

Messagede riga » Sam Déc 20, 2014 8:51 am

Je dirais une Subaru Legacy break... :)
Avatar de l’utilisateur
riga
Lybra
Lybra
 
Messages: 2888
Inscription: Sam Fév 14, 2004 7:00 am
Localisation: 40

Re: [Je garde] 1.2 16V Elefantino Rosso 86 ch - 03/99 - 8410

Messagede flo » Sam Déc 20, 2014 11:14 am

Je pensais aussi à une subaru, après, plus précis je ne saurais dire.

Flo.
Avatar de l’utilisateur
flo
Kappa
Kappa
 
Messages: 3983
Inscription: Ven Fév 13, 2004 7:00 am
Localisation: (86)

Re: [Je garde] 1.2 16V Elefantino Rosso 86 ch - 03/99 - 8410

Messagede Lancia_Net » Sam Déc 20, 2014 7:35 pm

C'est une bonne nouvelle ^^ Pour l'Ypsilon !
Arnaud, Webmaster & Administrateur du site & des forums Lancia Net,
Président du club Lancia Net


Thema 8.32 1991
Dedra 2.0 i.e. LS 1994
Dedra Station Wagon 1.8 LS gpl 1995
Delta 1.8 LE 1995

Delta HPE td 1996 (vendue !)
Kappa 2.0 LS 1997

Le bulletin d'adhésion (et de réadhésion) 2017 au club Lancia Net est disponible en cliquant ici !

Obtenez vos entrées à 10€ au lieu de 14€ pour la salon Epoqu'auto à Lyon grâce au club !
Avatar de l’utilisateur
Lancia_Net
Administrateur
Administrateur
 
Messages: 11465
Inscription: Mer Fév 11, 2004 7:00 am
Localisation: Dijon

Re: [Je garde] 1.2 16V Elefantino Rosso 86 ch - 03/99 - 8410

Messagede manchot25 » Dim Déc 21, 2014 1:51 am

:-) Riga, pas mal visé. Cela aurait pu être aussi l'Outback.
Non, il s'agit du plus modeste Forester 2.0 S(oft)-Turbo 170 ch de la 1ère génération, essence évidemment. Plus sumo par sa force tranquille que pour son gabarit (du moins pour cette version des années 2000) : c'est un break dit compact, conçu sur la base châssis-moteur de l'Impreza. Ce qui autorise certaines améliorations décoiffantes... voir Building your own Subaru Forester-STI.
Ce qui me plait bien, c'est son rapport poids/puissance de 8,8 kg/ch et son agilité du fait de son gabarit contenu et une très bonne visibilité périphérique. Ceux qui le découvrent ne le considèrent pas comme faisant partie de la catégorie tant décriée des 4x4 ; ça, j'apprécie. Seul le sigle AWD pourrait le trahir. D'ailleurs, le grand public ne pense pas 4x4 en évoquant l'Impreza ou l'Audi Quattro ou la mythique Lancia Delta HF Intégrale.

L'autre japonaise, c'est une Toyota Yaris VVTi 1.3 85 ch Luna de 2003 (phase 2). Distribution par chaîne. Tristounette mais très bonne polyvalente, elle assure sur autoroute ; pas comme la trop répandue 1.0. Tellement satisfait que j'ai failli remplacer le Forester par une pétillante Yaris 1.5 TS (105 ch) d'occasion de la même génération... Mais elles sont très rares et maintenant que j'ai l'Elefantino Rosso, ce n'est plus d'actualité.

Pour répondre à Flo, je suis tombé dans le piège de l'entretien courant effectué en concession pour au moins 3 raisons :
- la technicité accrue de ces nouvelles générations, la crainte de devoir utiliser des outillages spécifiques, la démotivation pour se mettre les mains dans le cambouis (âge et état de santé y contribuant), etc...
- en cas d'avarie, moins de difficultés pour obtenir une prise en charge au titre de la garantie commerciale et/ou constructeur ;
- en cas d'éventuelle revente des véhicules, pouvoir justifier leur bon suivi en présentant un carnet d'entretien parfaitement à jour avec des factures à en-tête de la marque.

En achetant en neuf la Yaris en 2003, pour faire la transition avec une Uno 45 Fire en fin de vie, j'ai effectué un bond technologique et je bénéficiais d'une garantie de 3 ans. Donc pas question de bricoler sur cette jeunette. Étant le véhicule du quotidien, elle parcourait environ 14-15000 km/an. Je faisais faire ma révision à échéance annuelle, ce qui collait pile-poil avec le planning prévu dans le carnet d'entretien.
Depuis 2010-2011, j'ai commencé à ne plus passer à la concession chaque été pour la révision. Ça s'est espacé. Pas parce que, comme au 1er jour, elle ne consomme pas une goutte d'huile (je n'en remets jamais entre 2 vidanges), pas parce qu'un chef d'atelier m'a dit que certains clients multipliaient largement par 2 les délais entre chaque révision sans que cela ne pose de problème, mais parce que je circule moins depuis qu'il n'y a plus d'enfants à la maison.

Là, ça va faire 1 an 1/2 que Toyota ne m'a pas revu parce que j'ai enfin décidé de m'en occuper moi-même. Le déclic est survenu au CT qui a suivi la révision de 2013 : mon contrôleur a signalé un suintement d'huile au joint spi de sortie de boîte. Toyota n'avait rien vu (et moi non plus). Réparation chez Toyota. Il y avait déjà eu un antécédent au CT de 2011 : mon contrôleur avait signalé une détérioration des silent-blocs de barre stabilisatrice avant que Toyota n'avait pas vu. Je leur avais pourtant parlé des cognements sourds à l'avant. Réparation chez Toyota. A croire qu'ils préfèrent faire leur chiffre d'affaire avec des forfaits révision pour lesquels il est difficile de vérifier ce qui a vraiment été effectué qu'avec les réparations d'un problème précis. En outre, à chaque révision, c'est humiliant de demander qu'on me retire le prix du complément de liquide lave-glace inclus dans le forfait entretien puisque je fais le plein moi-même avant de venir à la révision.
J'ai fait ma 1ère vidange de la Yaris cet été ; j'ai galéré parce que ma clé Facom n'enserrait pas suffisamment le minuscule filtre à huile. Maintenant, vidanges, filtres divers et bougies, j'en fais mon affaire. J'ai la RTA correspondant exactement à ce modèle. Je n'irai plus en concession que pour les gros trucs et la sécurité (freins). Peut-être avant chaque CT au cas où quelque chose déconnerait et que je n'aurai pas ressenti. Ou après puisque c'est mon contrôleur patenté qui fait les diagnostics. :lol:

En 11 ans et 130000 km, qu'est-ce qui justifiait vraiment le passage en atelier pour la Yaris ? Question "pannes", je n'ai jamais été immobilisé et il y a peu d'interventions : une sonde Lambda sur le collecteur d'échappement et le joint spi. Question usure : un jeu de plaquettes freins avant, les silent-blocs AV... A part ça, j'aurais pu m'occuper moi-même du reste. Le problème : pour les petites bricoles, je ne peux espérer me tourner vers les casses, on n'y voit pas de Yaris ; soi-disant qu'elles partent toutes "à l'étranger".

;) Flo, c'est vrai que la mécanique de la Toyota est très accessible car le compartiment moteur est très dépouillé (pas de clim, peu de tuyaux). Rien à voir avec la Subaru.
Sur mon Forester, c'est très dense et il y a des tuyaux partout (très bien fixés et protégés) : clim, turbo, etc... L'architecture "moteur à plat" impose le démontage d'un tas de trucs pour accéder ne serait-ce qu'aux bougies. Ça ne donne pas envie d'aller plus loin que la vérification des niveaux... qui ne bougent jamais. Très bien, la présence d'une jauge pour l'huile de la boîte de vitesses. Je pourrais me lancer dans la vidange du moteur et le remplacement des filtres classiques... mais je roule si peu ces derniers temps que l'opportunité ne s'est pas présentée.

Le Forester est un modèle de 2000, 1ère main, acheté d'occasion en 2004 chez un concessionnaire Subaru avec une garantie totale d'un an. Ce fût là encore un bond technologique car il remplaçait un break Peugeot 405 SRi en fin de vie (ABS capricieux, suspensions à revoir, clim HS, cuir déchiré). Pas question de toucher à quoi que ce soit ; pendant 10 ans je suis donc allé régulièrement en concession, d'abord à Nantes puis dernièrement à Rennes, suite à l'ouverture de l'enseigne Subaru chez le concessionnaire Jaguar- Land Rover. Ouf, malgré cela, le coût de la MO est inférieur à VW-Audi. Chez Fiat, je ne sais pas puisqu'il n'y a plus de concession sur tout le département.... :-(
Passages pour des révisions tous les 13-14 mois. Jamais eu la moindre panne immobilisante. En usure "anormale" nécessitant un passage en atelier : un roulement de roue AR (point faible connu des Subaristes) et le remplacement récent du silencieux arrière pour que le CT ne me signale plus pour la 3ème fois qu'il est corrodé (mais pas percé) et que je puisse présenter à la vente un CT vierge. Quasiment rien et 156000 km au compteur.
Cette fiabilité est peut-être la conséquence d'un planning d'entretien rigoureux. Exemples : la vidange moteur doit (devrait) se faire tous les 6 mois ou 12500 km, la courroie de distribution tous les 4 ans ou 100000 km. Échéances normales question kilométrage mais très rapprochées question intervalle de temps.

Car tout le problème est là : même si je roule peu avec le Forester, il faut effectuer un entretien suivi pour qu'il conserve une valeur marchande décente et pour parer à une éventuelle avarie si grave qu'il serait invendable. Les premières années, c'était acceptable car je parcourais environ 10000 km par an, surtout pour les grandes virées en famille (entre autres, vacances sur la côte basque ou dans les Pyrénées). Maintenant, plus rien de tout ça, les enfants sont partis très loin.
Et un jour ou l'autre, c'est inéluctable, il y aura des gros frais : l'embrayage, les amortisseurs, le circuit d'allumage, un problème de transmission... Plusieurs centaines d'euros à débourser pour pouvoir continuer à circuler si peu. Seulement 1600 km parcourus sur les 6 derniers mois, essentiellement en zone péri-urbaine. C'est ruineux et anti-écologique !
Ce sera "plus politiquement correct" et plus économique avec l'Elefantino Rosso. Pour les bricoles, il y aura la casse de Didier Marie qui n'est pas loin. Que Fulvia38 semble connaître :wink: (cf. plus haut son post du 06/12/2013).

Je vais donc me séparer du Forester. Ça sera un mauvais moment à passer mais il doit se refaire une nouvelle vie, en montagne de préférence ; il le mérite. Du coup, j'utiliserai moins la Yaris qui sera la citadine de Madame et la voiture commune pour les rares grandes escapades.
Et l'Elefantino Rosso sera MA voiture plaisir ! [img]kator/smyley5.gif[/img]

[img]kator/smiley19.gif[/img] Je tenais à expliquer ma prise de tête (Elefantino Rosso Vs Forester).... mais comme nous ne sommes pas sur un forum dédié aux japonaises, j'arrête là... car j'entends déjà :
[img]smile/tusors.gif[/img]
manchot25
Y10
Y10
 
Messages: 93
Inscription: Mer Fév 16, 2005 7:00 am
Localisation: Rennes

Re: [Je garde] 1.2 16V Elefantino Rosso 86 ch - 03/99 - 8410

Messagede pk » Dim Déc 21, 2014 6:32 am

Tu fais bien car ton Ypsilon vaut plus que le prix que tu l'aurais vendue.
Ypsilon Platinium 1,2 en commande

Avant : Alfa Mito QV - 159 Selective JTD 150 - Bravo II Sport T-JET 150 - 5oo Lounge 1,2- Ypsilon 1.4 16V Platino - Musa Platino 1,4 16V - 147 Distinctive TS (*2) - Ypsilon JTD Oro - Ypsilon 1.4 16V Di Lusso DFS - Ypsilon 1.2 16V Oro
Avatar de l’utilisateur
pk
Lybra
Lybra
 
Messages: 3329
Inscription: Mer Juin 08, 2005 6:00 am
Localisation: Lyon

Re: [Je garde] 1.2 16V Elefantino Rosso 86 ch - 03/99 - 8410

Messagede riga » Dim Déc 21, 2014 10:28 am

Intéressant... pour ma part tu peux parler des japonaises (ou d'autres marques) sans problème...
Je n'avais pas pensé au Forester!
Avatar de l’utilisateur
riga
Lybra
Lybra
 
Messages: 2888
Inscription: Sam Fév 14, 2004 7:00 am
Localisation: 40

PrécédenteSuivante

Retourner vers Petites annonces : vente de véhicules

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 5 invités