Site Announcements

Accès direct au site Lancia Net :
Image

Bienvenue à toutes et à tous sur le forum Lancia Net, forum du site et du club Lancia Net.

Véritable lieu d'échange entre passionnés de la marque, n'hésitez pas à venir vous y présenter. Et n'oubliez pas de consulter la FAQ, où vous trouverez bon nombre d'informations précieuses pour nos belles !


Image

Alfasud Sprint

Découvrez les nombreux dossiers Lancia Net ! Bonne lecture !

Alfasud Sprint

Messagede Lancia_Net » Sam Oct 20, 2007 10:30 am

Image

Une machine à succès :
De sa très populaire Alfasud, Alfa Roméo va tirer un coupé 3 portes avec une carrosserie inédite, qui viendra en complément du coach déjà en vente. L’Alfasud a été une manière d’être plus populaire pour Alfa en vendant une auto plus petite et donc moins chère à un plus grand public. Toutefois elle ne regroupe pas tous les suffrages des Alfistes qui lui reprochent sont architecture particulière. La ‘Sud est la première traction de la vénérable marque et tout le monde ne suit pas l’évolution d’Alfa dans le paysage automobile alors qu’elle lui permet d’avoir de gros succès en terme de ventes. En plus, on trouve sous son capot des moteurs boxer (cylindres à plat opposés) qui n’ont rien à voir avec la série de moteurs habituels qui font tout le succès d’Alfa depuis des années.
Comme il était courant à cette époque, un coupé avec une carrosserie inédite est extrapolée de cette petite compacte. Ce n’est pas une simple exécution ayant 2 portes de moins car il existe déjà un coach qui reprend fidèlement le dessin de l’Alfasud. La Sprint va avoir une ligne plus sportive car elle va être la première petite sportive d’Alfa. Ainsi Alfa espère 4 ans après la sortie de la berline, refaire tomber la foudre mais avec le coupé.

Une suite logique :
L’Alfasud Sprint reprend le soubassement de la berline dont elle dérive pour sa sortie. Ainsi, on reconnaît la technique de ce nouveau coupé immédiatement. La première traction d’Alfa est une réussite technique tant son comportement est sain et même un brin sportif, respectant la tradition de la marque. Au niveau moteurs, les boxer qui sont proposés remplissent leur office avec un certain brio mais la sportivité n’est pas complètement affirmée même si la version Ti de la berline offre un peu plus de puissance.
On va donc retrouver comme base technique les 4 freins à disques avec le frein à main qui agit sur l’avant, les disques étant accolés à la boite. Les mécaniques vont être associés à des boites à 5 vitesses entièrement synchronisées et les moteurs boxer vont servir de base à une nouvelle évolution que la Sprint va étrenner pour la berline.
Le premier moteur de la Sprint est ainsi une évolution du boxer jusque là utilisé. La cylindrée est de 1286 cc. La puissance fournit est de 76 ch grâce à un carburateur double corps. Ce moteur ira naturellement trouver sa place sous le moteur de la berline Ti l’année suivante.

Image

Le père de l’Alfasud (Giorgetto Giugiaro d’Ital Design) reprend son crayon et accouche de la Sprint. Le style se rapproche plus d’une des dernières productions de la marque, l’Alfetta coupé GT que de l’Alfasud. Les coupés Alfa ont ainsi leur propre style et marque de fabrique. La ligne de la Sprint est un peu plus simple et directe que celle de l’Alfetta coupé tout en conservant quelques spécificités similaires comme la calandre à 4 phares ronds, les clignotants intégrés dans les pare chocs avant, un profil étiré vers l’arrière avec un hayon en guise de 3ème porte. Les feux arrière, comme sur le grand coupé Alfetta, sont en 2 parties. Aucune pièce de carrosserie n’est commune entre la berline et le coupé.
Si les 4 places de la berline sont préservées, elles restent habitables pour un coupé et traitées plus sportivement à la façon des Ti avec des sièges enveloppant devant et derrière et des appuis têtes aux places avant.

Image

Image

Image

Image

Image

L’empattement de la Sprint est celui de la berline Alfasud, soit 2,455 mètres. La longueur est de 4,02 mètres, soit un peu plus que la berline tout comme la largeur qui atteint les 1,62 mètres. Par contre la hauteur est moindre puisque la Sprint culmine à 1,30 mètres seulement.

La série 1 :
La Sprint est présentée au public à partir de 1976 dans une seule et unique version pour l’instant. Le moteur disponible est le nouveau 1286 cc de 76 ch. Les performances sont bonnes, la vitesse de pointe frôlant les 165 km/h.

Image

La présentation est assez soigné et l’équipement relativement complet. Ainsi on ne trouve au catalogue des options que les jantes alliage et la peinture métallisée. Les sièges sont en tissus avec un motif écossais.

Image
Intérieur écossais Sprint série 1.

Pour l’année 1978, en mai, la Sprint évolue en étoffant sa gamme. Un seul moteur ne pouvait suffire d’une part et celui-ci était d’une puissance encore un peu modeste pour avoir de vraies prétentions sportives alors que la course à la puissance a débuté d’autre part. Une nouvelle version du 4 cylindres boxer s’ajoute donc à la gamme. C’est un 1490cc qui développe 84 ch. La vitesse de pointe progresse encore pour atteindre les 170 km/h.
Le 1300 de son coté, fait place à un nouveau moteur de 1351cc pour 79 ch qui, s’il n’est pas beaucoup plus puissant, apporte du couple en plus grâce à sa plus forte cylindrée. La gamme comprend donc 2 modèles : la Sprint 1300 et la Sprint 1500. Ce moteur équipe aussi la berline et est en fait une version à course plus courte du 1500cc

Image

Image

Image
Sprint 1500

La 1500 se présente comme une version plus sportive que la 1300. A ce titre, elle perd un certain nombre de chromes sur la carrosserie : les entourage de vitres, le pied milieu, le trèfle de custode et le rétroviseur extérieur sont en noir mat à présent. Les petits répétiteurs latéraux ronds qui étaient sur le devant des ailes passent après les roues et sont désormais carrés. Les clignotants avant sont orange au lieu de blanc sur toute la gamme, suivant l’évolution initiée par la berline. A l’intérieur, le tissus rayé fait place à un velours plus luxueux. Le volant change de forme mais le reste du tableau de bord est repris.

Image

Image
Intérieur de la Sprint 1500

L’année 1979 voit la Sprint prendre encore du galon. Le 1500 gagne environ 10 ch pour atteindre les 95 ch grâce à 2 carburateurs double corps. La 1300 elle aussi est traitée de la même manière et ainsi passe à 85 ch. Ces nouvelles puissances s’accompagnent d’une nouvelle dénomination : Les Sprint sont à présent reconnues comme étant des Veloce et affichent leur différence sur la malle arrière par un nouveau sigle.

Image

Image
Sprint 1500 veloce

Ces versions Veloce viennent non seulement affirmer le caractère sportif des Sprint au sein de la gamme mais aussi combler le trou qui existe entre elles et le coupé Alfetta GTV qui, avec le temps, n’est plus disponible qu’en version 4 cylindres 2,0l et 6 cylindres en v 2,5l. L’époque des Gti arrive, la course à la puissance est lancée depuis déjà quelques années sur ces petites autos bon marché.

Les Sprint 1300 Veloce et 1500 Veloce vont ainsi vivre leur vie de leur coté alors que les Alfasud sont profondément restylées en 1980 pour la berline et 1981 pour le coach.

Une autre série spéciale pour l’année 1981 sort sur la base de la 1500 Veloce afin de soutenir les ventes. La Veloce Plus ajoute une présentation spécifique avec une peinture bronze métal et des bandes spécifiques. Les jantes alliages, les vitres teintés, le volant et le pommeau bois, la montre digitale et un intérieur en velours beige sont livrés en série. Cette série limitée est aussi numérotée. Ainsi les 2000 exemplaires reçoivent une petite plaque portant le numéro dans la série sur le tableau de bord. Le marché italien, à lui seul a absorbé 700 de ces Veloce Plus.

Image

Image

Image
Sprint Veloce Plus

Une autre série spéciale de 400 exemplaires vont être vendus. La Troféo est basée sur une Sprint 1500 Veloce qui va être proposé à partir de juin 1982 en France, avec un équipement enrichit. Des sigles Troféo sont apposés sur le tableau de bord et sur la malle, les jantes sont en alliage et bicolore, les vitres sont teintées, un volant sport prend place ainsi qu’un toit ouvrant. L’intérieur est recouvert d’un tweed gris inédit qui va avec l’unique teinte de carrosserie disponible : un gris métallisé avec de bandes courant sur la caisse.

Image

Image

Image

Image
Sprint Troféo
Arnaud, Webmaster & Administrateur du site & des forums Lancia Net,
Président du club Lancia Net


Dedra 2.0 i.e. LS 1994
Dedra Station Wagon 1.8 LS gpl 1995
Kappa 2.0 LS 1997
Delta 1.8 LE 1995
Delta HPE td 1996 (vendue !)
Thema 8.32 1991 (prochainement... )

Le bulletin d'adhésion (et de réadhésion) 2017 au club Lancia Net est disponible en cliquant ici !

Image
Avatar de l’utilisateur
Lancia_Net
Administrateur
Administrateur
 
Messages: 11403
Inscription: Mer Fév 11, 2004 7:00 am
Localisation: Dijon

Messagede Lancia_Net » Sam Oct 20, 2007 10:31 am

La série 2 :
Pour 1983, avec l’arrivée de l’Alfa 33, La Sprint fait peau neuve au début de l’année. Alors que la ‘Sud disparaît petit à petit des concessions, la Sprint va rester fidèle au poste et suivre à présent les évolutions de la remplaçante de la ‘Sud basée elle aussi sur cette vénérable berline. A partir de cette époque l’Alfasud Sprint de sa dénomination complète, devient la Sprint (tout court) dans la gamme Alfa.

Au niveau motorisation, la 1500 Veloce laisse place à la 1500 Qv qui lui emprunte son moteur mais avec une puissance de 105 ch (+ 10 ch). La distribution est revue et les soupapes sont de plus gros diamètre. L’allumage est transistoré de série. C’est en fait le moteur de l’Alfasud Qv qui prend place sous le capot. Ce moteur peut être commandé en version 8 (type 902A5B) ou 6 cv fiscaux (type 902A5C), pont court ou long.
Le 1300 de 86 ch reste au catalogue sans modification particulière mais adopte tout de même le nouveau style extérieur. Cette motorisation va restée au catalogue dans l’état jusqu’à sa fin de production avec pour seul changement, les nouveaux détails de style.

Un restylage complet est au programme afin de rajeunir un peu le petit coupé. La calandre (avec liseré vert pour la 1500 Qv), les pare chocs passent au plastique noir mat et des baguettes de protection font leur apparition sur les flancs de la carrosserie. Les jantes Speedline en alliage de 14 pouces des Alfasud 1500 Qv sont au programme. Les feux arrière sont regroupés en un seul bloc au lieu de 2 et les anti brouillard avant sont intégrés quand ils sont disponibles.
La même recette a été appliquée au coupé Alfetta GTV quelques années avant. Si elle perd son charme des années 70, elle y gagne un look plus en adéquation avec les années 80.

Image

Image

Image
Sprint 1500 Qv

Les sièges et le tableau de bord sont redessinés pour s’éloigner du style de l’Alfasud jusque là très présent. L’intérieur de la 1500 Qv se détache aussi de la version 1300 car elle se présente avec une moquette verte et des points vert courent sur les contre portes.

Image

Un peu à la manière des premières Alfasud anglaises de série 3 avec un intérieur de série 2, les premières Sprint vendus de l’autre coté de la manche sont en fait des Sprint Veloce 1500 (95 ch) avec des pare chocs de séries 3. C’est une série spéciale uniquement pour l’Angleterre baptisée Sprint Spéciale uniquement en 1983 à environ 250 unités, tous numérotés sur le tableau de bord. Le spoiler arrière est en série ainsi qu’une grille de calandre légèrement peinte. Des bandes prennent place sur les flancs de la carrosserie à la manière la Sprint Troféo. Les jantes sont d’ailleurs celle de la Troféo ainsi que les sièges en Tweed gris. On note en plus un autoradio en série à 2 haut parleurs, des vitres teintés bronze et un toit ouvrant. La Spéciale fut disponible en rouge, en noir, en blanc, en vert et en bleu.

Image

Image

Avec l’année 1984 vient une série spéciale dénommée Balocco, comme la piste d’essai du sud de l’Italie proche de l’usine Alfa. Cette série est basée sur la Sprint 1500 Qv. Elle se distingue par une couleur uniformément blanche jusqu’à la calandre avec inscriptions vertes, ainsi que par un toit ouvrant souple et un becquet sur la hayon et des antibrouillards avant intégrés au pare choc.

Image
Sprint Balocco

La série 3 :
Pour 1985, alors que l’Alfasud a quittée définitivement les chaînes d’assemblage, la Sprint va changer profondément puisqu’elle va devenir un dérivé de l’Alfa 33. Cette modernisation s’accompagne de quelques retours en arrière au niveau de la technique. Les freins sont à présent à tambours à l’arrière et les disques avant sont désormais derrière les roues. Le frein à main agit sur les roues arrière, de manière plus classique. L’essieu arrière est modifié. La Sprint devient donc une vraie Alfa 33 coupé. Aussi bien les Sprint 1300 que 1500 sont concernés.

Image

Pour août 1986, une nouvelle série spéciale, La Grand Prix, est vendue en France, en Suisse et en Allemagne mais avec pour chaque pays, de petites nuances. La version française est une 1500 Qv qui a des pare chocs entièrement peints. Une décoration noire est ajoutée sur la carrosserie ainsi que des laves phares. L’intérieur, sièges et contre portes annoncent le futur modèle à sortir sauf que le tableau de bord est noir comme la 1500 Qv. Elle est disponible en rouge, noir, gris ou blanc.
Le modèle allemand se distingue par sa calandre peinte, son soubassement d’Alfasud et non pas d’Alfa 33 car elle fut distribuée en 1984, et un spoiler sur le hayon. L’intérieur quant à lui est celui d’une 1500 Qv.
La version suisse est la même que la française avec un décore extérieur légèrement différent.

Image

Image

Image

Image
Sprint Grand prix version française

Image
Sprint Grand prix version allemande

Image
Sprint Grand prix version suisse

Il y a eu en 1986 pour la Suisse une autre version spéciale, la Salon de Genève 1986. De couleur grise uniforme, cette Sprint est une 1500 Qv avec un intérieur en velours et un volant bois. Un toit ouvrant est ajouté.

Image
Sprint Salon de Genève 1986

Durant l’année 1987, le modèle 1300 disparaît du catalogue et ne se vend plus que sur stock.
La fin de vie est proche pour la Sprint en 1988. Le 1500 passe aux oubliettes, remplacé par le nouveau 1700 de l’Alfa 33. La nouvelle Sprint 1700 Qv (1712cc), avec ses 118 ch, dépasse les 190 km/h. Le tableau de bord n’est plus noir mais adopte une nuance de gris. Un aileron est posé sur la malle permettrant immédiatement d’identifier la nouvelle venue. Les jantes sont celles de la 33 1700 Qv. Le train avant et les freins proviennent de la 33 aussi. Les protections latérales disparaissent alors que les poignés de portes extérieures sont noires.

Image

Image

Image

Image
Sprint 1700 Qv

Pour certains pays comme la Suisse ou les Pays Bas, une version catalysée de la 1700 Qv dénommée Sprint 1700 ie sera commercialisée. La puissance descend à 105 ch, le couple baisse à 14,5 m/kg et la vitesse maxi chute à 188 km/h. L’alimentation est une injection Bosh électronique qui remplace les 2 carburateurs.

En 1989, c’est la fin de la production de la Sprint. Alors que la 33 va connaître un profond changement de style, la Sprint va laisser un vide dans la gamme Alfa. Les ultimes Sprint 1700 auront droit à une peinture intégrale.
Arnaud, Webmaster & Administrateur du site & des forums Lancia Net,
Président du club Lancia Net


Dedra 2.0 i.e. LS 1994
Dedra Station Wagon 1.8 LS gpl 1995
Kappa 2.0 LS 1997
Delta 1.8 LE 1995
Delta HPE td 1996 (vendue !)
Thema 8.32 1991 (prochainement... )

Le bulletin d'adhésion (et de réadhésion) 2017 au club Lancia Net est disponible en cliquant ici !

Image
Avatar de l’utilisateur
Lancia_Net
Administrateur
Administrateur
 
Messages: 11403
Inscription: Mer Fév 11, 2004 7:00 am
Localisation: Dijon

Messagede Lancia_Net » Sam Oct 20, 2007 10:32 am

Du sport dans un petit volume :
Le plus grand regret concernant la Sprint est qu’elle n’a pas eu de descendance véritable. Certaines versions de la 145 joueront ce rôle mais sans avoir cette carrosserie spécifique qui lui change complètement de look, bien que la 145 ait eu une carrosserie coupé/break très originale.
Si la Sprint a bénéficié d’une bonne base technique, celle de l’Alfasud, qui lui laissé aussi un chance de s’imposer sur le marché des petits coupés nerveux, elle a aussi hérité de cette berline de ses plus gros défauts. Les problèmes électriques, la finition bringuebalante et la rouille galopant (mais dans une moindre mesure) font aussi de l’héritage. Heureusement, le plaisir de conduire est lui, resté intact aussi car le comportement routier et la vivacité des moteurs boxers, sans parler de leur chant, ne peuvent être pris en grippe.
Il y en a pour tous les goûts et un peu tout les prix mais dans le domaine du raisonnable. La fiabilité mécanique est elle, assurée au même niveau que les Alfasud et 33 qui sont réputées increvables pour peu que l’entretien ait été un minimum suivi. Les modèles en bon état sont rares mais plaisant avec un ligne qui reste plutôt élégante et racée malgré les années qui sont passées.

Les modèles hors série :
La Sprint 6V :
En 1983, les ingénieurs maison proposent une évolution de la Sprint destinée à courir en rallye. La catégorie visée est le groupe B, la reine des rallyes, où le règlement impose la production de 200 modèles de série pour pouvoir en tirer un modèle de compétition. Le projet avance à grands pas mais est avorté alors que des modèles de pré séries sont produits. Financièrement, Alfa va très mal et ce projet n’est pas assez rentable et trop risqué.
Comme bon nombre de version route de groupe B, les caractéristiques de la Sprint 6V sont extrêmes… bien plus que la version Sprint qu’on trouve chez son concessionnaire ! Le moteur embarqué est le v6 2,5l du GTV6. Le moteur est en position centrale arrière condamnant les places arrière. Le moteur est si proche des 2 passagers qu’il n’est séparé d’eux que par une simple cloison. La vitre arrière est remplacée par une persienne. La vitesse de pointe est donnée pour 210 / 215 km/h.
L’extérieur n’est pas en reste puisque les ailes sont élargies, les pare chocs complètement retouchés, les jantes inédites et les rétros rappellent les modèles obus des années 60.

Image

Image

L’intérieur est traité dans le luxe. Les sièges sont en cuir, tout comme le volant de marque Momo. La moquette rouge et le tableau de bord recouvert de cuir permettent de différencier immédiatement cette version de la Sprint habituelle dont elle reprend le tableau de bord. Les vitres avant sont électriques et les fonds de compteurs rouges.

Image

Image

Il est possible de voir des Sprint 6V dans certains musées mais elles n’ont pas toutes les mêmes finitions aussi luxueuse ou les même caractéristiques techniques. Même au niveau du style, le spoiler ou les jantes diffèrent.
Il est d’ailleurs impossible de dire combien d’exemplaires ont vu le jour.

La Sprint Targa :
Dans le milieu des années 70, après la sortie de la Sprint, des rumeurs courent sur une version cabriolet de la Sprint puisqu’un prototype a été présenté lors du salon de Turin. Les dirigeants d’Alfa ont eu peur de faire du tord au Spider Alfa et décident donc de ne pas donner suite à ce projet d’une part, sans compter la désaffection mondiale pour ce genre d’automobile suite au rapport de Ralf Nader d’autre part sur la sécurité automobile. Les versions découvrables sont pointées du doigt pour leur piètre qualité en matière de sécurité et n’ont plus de succès chez les constructeurs mêmes si des amateurs en réclament.

Image

Malgré cela, l’importateur Alfa en Allemagne et le fabriquant de jantes Zender s’associent à la fin des années 70 pour proposer une version à toit Targa de la Sprint. Ce genre de découvrable est apparu dans les années 70 avec un certain succès puisque conciliant les cheveux au vent avec un arceau de sécurité qui assure aussi une meilleure rigidité à la coque. Le toit Targa est un toit amovible manuellement qui se place au dessus des passagers. C’est aussi un concept moins coûteux à développer qu’un véritable cabriolet.
Le poids de la Sprint Targa est en augmentation par rapport à la Sprint normale à cause des renforts et du poids supplémentaire de ce toit. D’ailleurs la rigidité de la caisse ne sera pas totalement au niveau de celle du coupé d’origine au point que le la voiture n’aura pas son homologation pour le marché allemand. La Sprint Targa doit recevoir un toit en métal fixé sur la carrosserie… faisant de cette Sprint un coupé !

Image

La Sprint Targa bénéficie d’un petit toilettage cosmétique particulier signé Zender. Les jantes (spécialités du fabriquant) sont les modèles Turbo de son catalogue. Les pare chocs avant et arrière sont différents et associés à des bas de caisse et à un spoiler arrière totalement nouveaux modernisant avant quelques années d’avance le style de la Sprint. L’intérieur bicolore est en alcantara et les vitres sont électriques.
La production a été très limitée, probablement moins de 10 exemplaires. Le premier construit, celui qui servit aussi à homologuer le toit métallique, eut d’ailleurs un grave accident en Allemagne et finira comme… pièces détachés.

Image

Image

Zender se lancera petit à petit dans la commercialisation de kit carrosserie maison (on ne parle pas encore de tuning, dont la Sprint Targa donnera un aperçu avec quelques années d’avance. Ce kit se adapté par la suite pour suivre la Sprint.

Image
kit Zender

Sprint Veloce B&B :
Une Sprint est utilisée pour créer un prototype de salon. A la base, un magasine italien (Auto Capital) demande à un styliste allemand (Rainer Buchmann fondateur de B&B à Frankfort) de réaliser une Sprint personnalisée.
La base de travail est une Sprint Troféo. Les pare chocs chromés font place à des modèles en plastiques en reprenant leur forme mais qui ne se prolongent pas sur les ailes comme des boucliers. Les extrémités de ces semi boucliers se perdent sur les ailes élargies. La calandre est remplacée par un modèle inédit en plastique et les parties chromées sont peintes en noir mat. Les rétroviseurs changent complètement de forme et sont en plastique aussi. La peinture appliquée est à reflets et de couleur unique : un bleu qui change légèrement en fonction de la luminosité. La mécanique et les trains roulants sont repris sans changement si ce n’est l’échappement. Les jantes sont à voile plein.

Image

L’intérieur est traité aussi luxueusement que possible. Les sièges sont des modèles spécialement produit par Konig et recouvert d’alcantara gris. Le tableau de bord, les panneaux de portes, l’arrière de la voiture et la console centrale sont aussi recouverts d’alcantara. Un volant cuir à 4 branches prend place. B&B est aussi spécialiste de la Hi Fi. La Sprint reçoit donc une installation audio haut de gamme à 12 hauts parleurs. A noter que 8 des 12 HP sont sur la plage arrière et mangent copieusement la place dévolue au coffre. Les autres sont installés sur les contre portes. Afin de remplacer le coffre qui est quasi inexistant, les sièges arrière sont supprimés.

Image

Image

La voiture est présentée au salon de Turin 1982 et a été produite en quelques exemplaires, moins de 10. Un exemplaire, celui présenté et le premier produit était en vente au début des années 2000, en parfait état. Le compteur kilométrique indiquait un tout petit 13 000 km.

Sprint 1700 Veloce :
Sur sa fin de vie, une série spéciale pour l’Angleterre propose une Sprint 1700 Qv vendue en série avec le dernier kit Zender disponible. Il n’y a aucune autre modification que ce soit au niveau de la mécanique ou de l’intérieur.

Image

Image
Sprint 1700 Veloce

Sprint cabriolet :
Probablement une version très personnelle et unique, mais il a existé au moins une Sprint cabriolet.

Image

Image

Image
Sprint cabriolet

Les chiffres de production :
Alfasud Sprint 1300 (1286) : 18 356
Alfasud Sprint 1300 (1351) : 2 839
Alfasud Sprint 1500 : 25 823
Alfasud Sprint 1300 Veloce : 3 801
Alfasud Sprint 1500 Veloce : 34 191
Sprint 1300 : plus de 5 225
Sprint 1500 : plus de 7 512
Sprint 1500 Qv : plus de 11 705
Sprint 1700 Qv : 4 921
Production totale : plus de 120 000

Caractéristiques techniques :
Alfasud Sprint (1977 - 1978)
Cylindrée : 1286 cc
Puissance : 75 ch
Couple : 10,5 m/kg
Alimentation : 1 carburateur Weber
Vitesse max : 165 km/h
Pneus : 165 / 70 SR 13
Poids : 865 kg

Alfasud Sprint 1300 (1978 - 1979)
Cylindrée : 1351 cc
Puissance : 79 ch
Couple : 11,3 m/kg
Alimentation : 1 carburateur Weber
Vitesse max : 168 km/h
Pneus : 165 / 70 SR 13
Poids : 890 kg

Alfasud Sprint 1500 (1978 - 1979)
Cylindrée : 1490 cc
Puissance : 84 ch
Couple : 12,3 m/kg
Alimentation : 1 carburateur Solex ou 1 Weber
Vitesse max : 170 km/h
Pneus : 165 / 70 SR 13
Poids : 890 kg

Alfasud Sprint 1500 (1979 - 1983)
Cylindrée : 1490 cc
Puissance : 95 ch
Couple : 13,3 m/kg
Alimentation : 2 carburateurs Weber
Vitesse max : 175 km/h
Pneus : 165 / 70 SR 13
Poids : 915 kg

Alfasud Sprint 1300 Veloce (1979 - 1987)
Cylindrée : 1351 cc
Puissance : 86 ch
Couple : 12,1 m/kg
Alimentation : 2 carburateurs Weber
Vitesse max : 173 km/h
Pneus : 165 / 70 SR 13
Poids : 915 kg

Alfasud Sprint 1300 (1983 - 1987)
Cylindrée : 1351 cc
Puissance : 86 ch
Couple : 12,1 m/kg
Alimentation : 2 carburateurs Weber
Vitesse max : 173 km/h
Pneus : 165 / 70 SR 13
Poids : 915 kg

Alfasud Sprint 1500 Qv (1983 - 1987)
Cylindrée : 1490 cc
Puissance : 105 ch
Couple : 13,6 m/kg
Alimentation : 2 carburateurs Weber
Vitesse max : 186 km/h
Pneus : 185 / 60 HR 14 (TRX 190 / 55 HR 340 en option)
Poids : 915 kg

Alfasud Sprint 1700 Qv (1987 - 1988)
Cylindrée : 1712 cc
Puissance : 118 ch
Couple : 15,1 m/kg
Alimentation : 2 carburateurs Weber
Vitesse max : 192 km/h
Pneus : 185 / 60 HR 14
Poids : 915 kg
Arnaud, Webmaster & Administrateur du site & des forums Lancia Net,
Président du club Lancia Net


Dedra 2.0 i.e. LS 1994
Dedra Station Wagon 1.8 LS gpl 1995
Kappa 2.0 LS 1997
Delta 1.8 LE 1995
Delta HPE td 1996 (vendue !)
Thema 8.32 1991 (prochainement... )

Le bulletin d'adhésion (et de réadhésion) 2017 au club Lancia Net est disponible en cliquant ici !

Image
Avatar de l’utilisateur
Lancia_Net
Administrateur
Administrateur
 
Messages: 11403
Inscription: Mer Fév 11, 2004 7:00 am
Localisation: Dijon


Retourner vers Les dossiers

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 2 invités