Site Announcements

Accès direct au site Lancia Net :
Image

Bienvenue à toutes et à tous sur le forum Lancia Net, forum du site et du club Lancia Net.

Véritable lieu d'échange entre passionnés de la marque, n'hésitez pas à venir vous y présenter. Et n'oubliez pas de consulter la FAQ, où vous trouverez bon nombre d'informations précieuses pour nos belles !


Obtenez vos entrées à 10€ au lieu de 14€ pour la salon Epoqu'auto à Lyon grâce au club !

Autobianchi A112

Découvrez les nombreux dossiers Lancia Net ! Bonne lecture !

Autobianchi A112

Messagede psal24 » Jeu Jan 26, 2017 2:41 pm

Moderne et pour longtemps :
Fiat utilise la maque Autobianchi pour proposer des modèles plus innovants que ses propres productions afin de ne pas choquer ou rebuter une clientèle trop frileuse ou conservatrice. Les Fiat sont donc des véhicules consensuels alors que les Autobianchi suivent les tendances techniques des autres constructeurs en étant ainsi un laboratoire grandeur nature appliqué aux Fiat de demain.
Autobianchi en profite pour soigner aussi design mais aussi les aspects pratique quand c’est possible.
A la fin des années 60, il est question de remplacer la Bianchina dérivée de la Fiat 500 face à une concurrence qui se durcit sur le marché des citadines, chaque constructeur généraliste se devant de proposer son modèle.

Image

Cœur de Fiat :
Si jusque dans les années 60 les petits véhicules étaient souvent utilitaires, spartiates ou de conception simple pour être les moins couteuses possible, une nouvelle race de mini citadines commence à émerger et à prendre la pouvoir dans les villes, surtout dans les quartiers chics quand elles sont traitées comme des plus grandes.

Depuis 1959, l’Austin Mini a redéfini les contours du véhicule urbain. Il n’est pas forcément minimaliste, s’adresse parfois directement aux femmes et présente une finition digne d’une routière dans ses versions les plus haut de gamme, ne néglige pas les aspects pratiques pour al vie de tous les jours et ne refusent pas les progrès techniques.
En Italie, Innocenti est sur le point d’acquérir la licence de fabrication de la Mini afin de la diffuser dans un premier temps sur le marché italien. La nouvelle Autobianchi, entrant en concurrence directe, se doit de venir mettre en avant son style, son originalité, mais aussi sa technique, tout comme la Mini l’a si bien fait.

Image

Image

Le concept de base reprend donc les grandes lignes de la Mini : moteur en position transversal avant, traction,4 places mais seulement 2 portes latérales, un hayon, et tout ça dans un format de poche. Elle utilise 20% de son espace pour loger le moteur contre 40 pour les modèles de la génération précédente (moteur longitudinal).
Le style ne doit pas être négligé, tout comme le confort (4 roues indépendantes). Elle doit être capable de s’aventurer sur autoroute mais aussi se conduire en ville sans effort.
C’est l’ingénieur en chef maison chez Fiat, Diante Giacosa, qui étudie et développe ces aspects avec un double objectifs puisque l’Autobianchi A112 servira aussi de test grandeur nature pour un futur modèle chez Fiat, la 127.

Image

Niveau motorisation, un seul bloc est proposé. Il s’agit d’un 4 cylindres en ligne de 903 cc en provenance directe de la Fiat 850. La boite de vitesse est à 4 rapports manuels tous synchronisés. Avec 44 ch et seulement 630 kg, l’A112 est plutôt vive et agile avec sa direction à crémaillère. Le 0 à 100 est atteint en 13,7s, la vitesse maxi est de 140 km/h et le couple maxi est de 6,3 mkg à 3500 t/m.

Image

Image

Le freinage est assurée par des disques à l’avant et des tambours à l’arrière tous dérivés de la Fiat 128 avec un frein à main qui agit sur les roues avant.
Le coffre annonce une capacité de 180 litres et est équipé d’une banquette rabattable. Ca et là sont repris des commandes ou des éléments appartement à des modèles Fiat en cours de commercialisation afin de faire baisser le prix de revient de l’A112.

Image

Image

Image

C’est l’usine de Desio qui produit l’Autobianchi.

Elle repose sur un empattement de 2,038m, pour une longueur de 3,230m sur une hauteur de 1,260m avec une largeur de 1,480m.

La série 1 : 1970 – 1973 :
La présentation officielle à lieue durant le salon de Turin d’Octobre 1969 avec une commercialisation pour le printemps 1970. Une unique version est au catalogue. L’accueil du public et les premiers articles de presse sont excellents. L’A112 plait que ce soit pour son esthétique ou sa conduite.

En 1971, une version mieux équipée de l’A112 apparait. L’Elegant ou E dans certains pays est équipée du même 4 cylindres de 903 cc que l’A112 originelle qui se voir renommée N ou Normale.
On reconnait cette nouvelle A112 à son toit peint en blanc ou noir selon les teintes choisies et ses jantes alliage. Elle gagne un intérieur en velours, un compte tours, des tapis de sol, des vitres arrières à compas.

Image

Image

Image

Image

Image

Pour contrer l’Innocenti Cooper, Autobianchi lance une version plus puissante et à présentation sportive de l’A12. L’Abarth est issue d’une collaboration avec la petite officine qui depuis la sortie de l’A112, prépare des versions destinées à la compétition.

Image

Toutefois le modèle de série ne sera pas aussi radical que les prototypes. Ainsi le moteur n’aura pas droit aux 100 ch.

On identifie immédiatement les Abarth à leur capot noir mat, au panneau arrière de la même teinte, au badges Abarth, à la grille de calandre spécifique. L’instrumentation est plus complète avec le compte tours, la pression d’huile ainsi que sa température. Les sièges sont plus enveloppants et toujours en vinyle.

Image

Image

Le moteur est le même 4 cylindres en ligne mais dans une version 982 cc pour 58 ch à 6000 t/m (allongement de la course). Les modifications ne se limitent pas à une augmentation de cylindrée : vilebrequin, carburateur,… La vitesse de pointe passe à 150 km/h. Le freinage gagne un servofrein. Les 1000 premiers exemplaires n’ont pas de cartouche de filtration de l’huile.

Image

Image

Image

Image

Image

Elle n’est proposée qu’en rouge pour commencée. Il faudra attendre Avril 1972 pour que quelques rares modèles soient proposées en gris et orange mais sans les parties noires mates.

Image

Image

C’est à ce même moment (Avril 1972) que les parties chromées commencent à disparaitre. Ainsi les entourages des feux, les pare chocs, les protections latérales sont désormais en plastique noir. Le panneau arrière par contre n’est plus noir mais peint dans la teinte de la carrosserie.
Le carter d’huile est modifié afin d’améliorer le refroidissement et la boite à un rapport de pont légèrement changé.

Image

Image

Désormais, les jantes alliage sont partagées entre l’Abarth et l’Elegant.

Fin 1972, sur l’Abarth, la dynamo est remplacée par un alternateur.

La série 2 : 1973 – 1975 :
Avec l’année 1973 et le mois de mars, arrivent quelques modifications. Le moteur passe de 44 à 47 ch. Il est à présent aussi monté sur la Fiat 127.

Le tableau de bord est redessiné : il est toujours à 2 cadrans ronds mais ils sont désormais noyés dans une planche de bord en plastique noir sans la bande de tôle apparente qui était ton carrosserie. Le plastique est souple et anti reflet.

Image

La A112 Normale se reconnait à ses pare chocs chromés avec une bande de protection en caoutchouc.

Image

L’Elegant est disponible sans la peinture bicolore qui la caractérisait. Les sièges sont désormais à motif à carreaux et les éléments noirs mats de l’Abarth, sauf les bas de caisse lui sont offerts en série.

Image

Image

En ce qui concerne l’Abarth, sont succès ne se dément pas. Elle est aussi disponible (enfin) dans plusieurs nuances mais il est aussi possible de commander son Abarth sans les parties noires (rarement commandée ainsi) alors que seul le capot est peint en noir mat à présent.
Les intérieurs sont coordonnés au niveau des sièges avec la teinte de la carrosserie et au niveau des tapis de sol. Les appuis têtes sont séparés des sièges avants et les dossiers des sièges sont réglables.

Image

La série 3 : 1975 – 1977 :
A partir de 1975, l’A112 devient une 5 places au lieu de 4. Ceci est possible grâce à de nouveaux panneaux arrières qui laissent plus d’espace aux passagers.

Les A112 Normale ont des pare chocs intégralement noirs mais restent en métal, sans bande de protection. Les feux arrières sont aussi plus grands. Les grilles de custode sont agrandies sur tous les modèles. Les rétroviseurs ne sont plus chromés mais noirs mats.

Image

Image

Image

Image

L’Elegant, tout comme l’Abarth ont des feux arrières plus grands qui intègrent les feux de recul cette fois ci contrairement aux Normale.

Image

Image

Image

Image

Image

L’Abarth n’est pas en reste. Non seulement elle élargit sa palette de couleur avec de nouvelles teintes inédites (vert, bleu et un nouveau rouge) mais en plus elle est disponible en 2 versions. La première est celle qui est déjà commercialisée. La seconde est une évolution du bloc à 1050 cc pour délivré 70 ch. L’alésage a été passé de 65 à 67,5mm. Elle atteint les 160 km/h. Elles sont vendues sous les noms de Abarth 58hp et Abarth 70hp.

Image

Image

Image

Image

En Juillet 1975, l’A112 Normale passe de 47 à 42 ch afin d’abaisser ses consommations (crise énergétique oblige après le premier choc pétrolier).

En 1976, l’Abarth 58hp n’est plus commercialisée. Au même moment la puissance du l’A112 Elegant baisse à 45 ch suite à l’adoption d’un nouveau carburateur plus petit mais moins polluant (nouvelles normes).

La série 4 : 1977 – 1979 :
Avec Décembre 1977 interviennent des modifications de style plus importantes que les années précédentes.
Afin d’être toujours chic à tous points de vues, l’A112 est en constante évolution. Cette fois ci, même la structure est revue. Le toit est surélevé de 2 cm. Les feux arrières sont encore une fois revus. La face avant est rafraichie avec une nouvelle calandre et des clignotants oranges. Les pare choc ne sont plus en métal mais en matériaux composites et sont largement agrandis. Les clignotants latéraux sont désormais rectangulaires. Les ouïes d’aération à l’arrière sont agrandies tout comme les rétroviseurs.
C’est le début de la plastification à outrance de l’intérieur alors que ‘extérieur perd de plus en plus ses chromes au profit du noir mat plus à la mode. L’intérieur est lui aussi complètement revu avec des panneaux de porte qui deviennent brun sauf sur l’Abarth.

Un servofrein est monté en série sur tous les modèles. Le berceau moteur est modifié afin de laisser la place à une boite accueillant un 5ème rapport qui n’est pas encore commercialisée.

Image

Image

Image

Image

L’A112 Normale est toujours commercialisée avec son moteur de 42 ch (903 cc). C’est la Seule A112 encore équipée de pare chocs en métal peints en noir et de plus petite taille.

Image

L’Elegant change de moteur par contre. C’est un nouveau 965 cc de 48 ch, dérivé du 903 cc par augmentation de l’alésage. Sa plus grosse cylindrée permet de retrouver plus de souplesse, perdue lors du changement de carburateur.

Image

L’Abarth quant à elle devient plus virile dans sa présentation avec une prise d’air sur le capot bien que son moteur soit inchangé. La transmission est légèrement revue avec une première plus courte et l’alternateur est plus puissant. Elle troque son volant en cuir pour un modèle en plastique avec une fausse couture.

Image

Image

Image

Image

Cette série de l’A112 ne resteront produits que 18 mois à peine, toutes ces modifications permettant de rendre la puce d’Autobianchi plus moderne et plus pratique mais lui ont aussi retirer une grande partie du charme qu’elle dégageait jusque là.

La série 5 : 1979 – 1982 :
En Juillet 1979, l’A112 n’en fini pas de changer et de se renouveler. Les rétroviseurs sont agrandis encore une fois et peuvent se régler depuis l’intérieur selon les versions. Le changement le plus marquant est l’arrière dont les feux sont encore une fois changés et intégrés à un bandeau en plastique noir. Le ciel de toit est gris à présent.

L’A112 normale n’est plus commercialisée, remplacée par la Junior. Ce nouveau modèle d’accès de gamme est vendu avec le même 903 cc de 42 ch que la Normale et se reconnait à son toit ouvrant en toile de série. Ses pare chocs sont désormais les mêmes que les autres modèles.

Image

Image

Image

Image

L’Elegant est toujours au programme, toujours avec le 965 cc mais avec une boite à 5 vitesses en option et un allumage électronique de série. Une nouvelle option apparait : l’essuie glace arrière.

Un nouveau modèle plus haut de gamme vient s’ajoute : l’Elite reprend la base de l’Elegant mais y ajoute un équipement plus complet dont la boite 5 en série.

Image

Image

Image

De son coté l’Abarth évolue aussi. Elle intègre une boite à 5 rapports en série avec des rapports de pont plus longs afin d’abaisser les consommations. Elle offre désormais des feux anti brouillard intégrés à la calandre en option.

Image

Image

Image

Une petite série de modèle particulièrement bien équipée basée sur l’Elite est envoyée principalement dans les pays nordiques vers 1982 avec des laves phares, des vitres teintées électriques, des sièges en tissus provenant de la Lancia Delta et des jantes alliage.

La série 6 : 1982 – 1984 :
A l’heure où d’autres modèles auraient pris leur retraite, l’A112 s’offre un énième changement cosmétique, sa remplaçante se faisant attendre. A partir du salon de Paris d’Octobre 1982, le style est encore légèrement revu. Les pare choc avant intègrent les clignotants. Les feux arrières sont encore une fois retouchés, plus petits mais complètement entourés par du plastique. Les extensions d’ailes noires mates sont de rigueur. Les sièges sont désormais fixés différemment permettant de les faire avancer quand ils basculent pour accéder aux places arrières.

Image

Image

Image

Une nouvelle finition voit le jour, encore plus haut de gamme. Basée sur le moteur et l’équipement de l’Elite, la LX offre en plus les vitres teintées électriques, des sièges en velours avec appuis têtes et une montre numérique.
L’Elegant est supprimée du catalogue.

Pas de grand changement pour l’Abarth qui gagne la montre numérique, des sièges en velours au lieu de tissus. En option, les vitres électriques sont disponibles tout comme un toit ouvrant en verre ou des jantes à 8 rayons.

Image

Image

Image

La série 7 : 1984 – 1985 :
En Avril 1984, une nouvelle série de modifications arrivent pour l’A112. Les clignotants avant sont désormais blancs. Un large bandeau réfléchissant vient sur le hayon et indique la finition. De fait, la plaque d’immatriculation migre sur le pare choc (sauf pour la Junior). Les pare chocs avants peuvent recevoir des anti brouillard au lieu d’être dans la calandre.

Image

Image

Ces versions n’ont été commercialisées que durant 9 mois environ.

Les Abarth sont encore disponibles mais ne seront plus produites en 1985, disponibles uniquement sur stock. L’éclairage des instruments est désormais rouge au lieu de vert alors que les vitres teintées sont livrées en série. En option, elle peut recevoir les vitres électriques, des jantes alliage à 8 branches, le toit ouvrant ou des ceinture de sécurité rouges.

Image

Image

Image

Image

La série 8 : 1985 – 1986 :
En 1985, le remplacement de l’A112 par l’Y10 devient (enfin) une réalité. L’A112 poursuit sa carrière discrètement uniquement en finition Junior sans aucune autre modification par rapport au modèle précédent.

Image

L’A112 a connue une carrière incroyablement longue de 17 ans en étant remise au gout du jour continuellement mais face à la plus moderne Y10, elle s’efface après une production totale de 1 254 178 exemplaires.

Les séries spéciales :
1977 : A112 Appia
En Septembre 1977, une version plus richement équipée basée sur la Normale et son 903 cc est proposée en France uniquement. Unique couleur au catalogue : un noir décoré de filets argentés. La présentation intérieure est plus soignée avec des sièges en tissus noir ou blanc spécifiques, des vitres teintées et l’essuie glace arrière.

Image

Image

Avant le lancement de l’Elite, la finition Appia est intégré au catalogue français après cette série spéciale jusqu’en 1979

1979 : A112 Abarth Sport
En 1979 le marché allemand propose une Abarth qui a subi une cure de vitamine… esthétique à base d’élargisseurs d’ailes et de spoilers de taille conséquente. Le moteur n’est pas retouché.

Image

Image

1978 : A112 Abarth Golden Ring
En Italie, une série basée sur l’Abarth sort en 1978. Le moteur reste de série mais le style est revu avec une peinture noire et des inserts or dont une calandre spécifique. L’intérieur est en velours beige. Cette version sert en particulier à vider les stocks avant l’arrivée d’une nouvelle Abarth.

Image

Image

Image

1984 : A112 Abarth Smash
Une série spéciale de fin de vie apparait sur la marché Grec. La Smash propose un équipement légèrement amélioré.

Image

Image

A112 Giovani :
En 1973, Pininfarina propose un prototype basé sur l’A112 Abarth au salon de Genève. Nommé Giovani (jeune), il se veut l’interprétation d’un véhicule minimaliste pour les plus jeunes n’offrant que 2 places. L’esprit de la voiture des copains ou pour la plage transpire de cette étude qui restera sans suite bien que l’accueil fut excellent.

Image

Image

Image

La carrosserie est en plastique avec un arceau de sécurité intégré à la partie fixe du toit, puisqu’une partie est mobile. Par contre, afin de réduire les couts au maximum, il n’y a pas de porte pour le coffre dont l’accès se fait par l’habitacle. Les sièges sont conçus comme pour les bateaux.
Elle ne pèse que 660 kg.

Image

A112 Rayton Fissore :
En 1976, est présenté un coupé sur base d’A112 par Rayton Fissore. Resté à l’état de prototype, ce modèle à des faux airs de Porsche 928 et nommé Gold Shadow. Elle est équipée du moteur de la version Abarth.

Image

Image

A112 Elegant de Zagato :
En Novembre 1977 Zagato propose sa propre version de l’A112. L’Elegant par Zagato est la vision (refusée par Fiat) pour un nouveau dessin de l’A112. Les modifications portent sur l’avant complètement revu avec ses feux rectangulaires et plus petits façon Fiat 127 et sur l’intérieur qui se pare de velours de meilleure qualité. Afin d’alléger le visuel trapu d’A112, Zagato rajoute une ligne de démarcation tout le long de la carrosserie. Les jantes passent de 13 à 14 pouces.

Image

Image

A112 Felber :
Felber, un carrossier Suisse sort sa A112 Rubis, une version à présentation un peu austère qui fait ressembler l’Autobianchi à une sorte de mini corbillard ou à une calèche de l’ancien temps.
L’intérieur est en vinyle.

Image

Lancia A112 :
Au début des années 80, Saab et Lancia (et donc Fiat) s’allient pour produire des modèles communs avec comme point de départ le projet Tipo 4 qui donnera naissance aux Saab 9000 et Lancia Théma.
Ces accords débouchent aussi pour Saab sur la production sous licence de modèle Lancia comme la Delta lancée comme étant une Saab 600 sur le marché suédois, créant ainsi un modèle de compact inexistant chez le constructeur.
A partir de 1978, ces accords concernent aussi l’A112 que Saab distribue dans son réseau national comme étant une Lancia A112.

Image

Campionato A112 :
De 1977 à 1984, une catégorie en Italie est réservé aux A112 Abarth 70 HP préparées pour l’occasion en véhicule de rallye. Cette formule de promotion sera un tremplin pour accéder aux catégories supérieurs pour les amateurs italiens.

Ce championnat a donné des idées à de nombreux amateurs qui ont engagés leurs propres A112 dans des rallyes locaux un peu partout en Europe. Il existe d’ailleurs encore des rallyes historiques réservés aux A112 en Italie qui permettent de faire revivre cette époque.

Image

A112 Cabriolet Vernagallo :
Une version produite en petite série de cabriolet A112 a été proposée par Vernagallo, petit carrossier italien. La structure est revue pour intégrée des renforts au niveau du pare brise, des piliers, la banquette et des portes. La capote est manuelle.

Image

Image

Image

Les A112 artisanales probablement uniques :
Une réalisation sur la base d’une A112 de 1983 qui combine l’Abarth et le cabriolet (Cabarth).

Image

Image

Image

Ou encore une autre avec un toit façon 500 Jolly.

Image

Une dernière façon pick up.

Image
Renault Clio 3 1,5l Dci 85 Expression 2006
Renault Laguna 2,2l Dci 150 Carminat 2004
Alfa 156 3,2l GTA 250 Selespeed 2004
Lancia Kappa SW 2,4l JTD 136 LS Pack 1998
Avatar de l’utilisateur
psal24
Modérateur
Modérateur
 
Messages: 13169
Inscription: Jeu Fév 12, 2004 7:00 am
Localisation: Essonne (91)

Retourner vers Les dossiers

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 1 invité