Site Announcements

Accès direct au site Lancia Net :
Image

Bienvenue à toutes et à tous sur le forum Lancia Net, forum du site et du club Lancia Net.

Véritable lieu d'échange entre passionnés de la marque, n'hésitez pas à venir vous y présenter. Et n'oubliez pas de consulter la FAQ, où vous trouverez bon nombre d'informations précieuses pour nos belles !


Obtenez vos entrées à 10€ au lieu de 14€ pour la salon Epoqu'auto à Lyon grâce au club !

Alfa Brera et Spider

Découvrez les nombreux dossiers Lancia Net ! Bonne lecture !

Alfa Brera et Spider

Messagede psal24 » Ven Oct 14, 2016 4:24 pm

Cœur de 159 :
La tradition du coupé chez Alfa remonte aux débuts de la marque. Cette forme de carrosserie est régulièrement proposée, parfois même à partir de divers modèles en même temps dans la gamme.
De son coté, Spider est un nom utilisé depuis des décennies pour désigner le grand cabriolet dans la gamme Alfa. Ce nom s’est forgé une réputation auprès de nombreux alfistes dont la dernière version, le Spider 916, n’a pas su raviver la flamme de la précédente version.
Derniers modèles en date, les GTV et Spider 916 (dérivés de la Fiat Tipo) sont arrivés en fin de carrière au milieu des années 2000 après 10 ans de résistance.
Dans la gamme d’Alfa, il y a un manque cruel de ce genre de carrosseries qui apportent de l’image et de la sportivité. Le Spider n’est plus présent depuis la fin du Spider 916 en 2005n en même temps que le coupé GTV alors que de son coté le coupé GT va jouer les prolongation jusque 2010 (base plus moderne de 156).

Image

Image

Du concept car à la réalité :
La base technique retenue est la dernière en date, à savoir celle de la 159, une grande berline familiale qui se veut encore plus haut de gammeque ce que la marque propose habituellement, de niveau à concurrencer les versions premium allemandes.

De la 159 seront tirés 2 modèles : la Brera et le Spider. Tous ces modèles puisent leur inspiration dans le concept car Brera présenté en 2002 lors du salon de Genève. C’est Giorgetto Giugiaro qui signe la ligne. Son moteur est un v8 de 400 ch.

Image

Image

Image

Niveau style, la Brera frappe fort… Après un sondage gigantesque sur 54 pays et plus d’un million de votants,
Les récompenses s’accumulent pour le prototype :
- "Best of Show”, décerné par la revue Autoweek au Salon de Genève 2002
- “Best of Show” dans la catégorie Prototypes au Concours d'élégance de Villa d'Este 2002
- “One of the most elegant car in the world” au Challenge Bibendum 2002
- “The most fascinating car”, attribué à l'occasion du Super Car Rally 2002 entre Paris et Monte Carlo.
Et si le prototype accumule les récompenses, le modèle de série en glanera encore.

Si le nom de Spider s’est imposé, la Brera aura très bien puis se nommer GTV. Toutefois, ce nom fait plutôt référence à un coupé agile alors que la nouvelle venue serait plutôt une descendante à la Montréal des années 70 si on considère sa taille. Et reprendre le nom du concept car qui a tant plu lors du salon devient comme une évidence au moment du lancement .

Si la 159 est la première à être présentée, les Brera et Spider suivent en reprenant le meilleur de la 159. Le coupé de série reprend assez fidèlement les lignes du concept car. La Brera s’apparente à un coupé 159 venant compléter par le haut la gamme de coupés que le coupé GT ouvre.

L’avant de la Brera est celui de la berline 159 avec quelques différences en particulier au niveau du bouclier avant. L’arrière est une interprétation plus libre, sorte de mélange de 159 et de coupé GT. Les lignes générales sont donc dans la même tonalité que la 159, plutôt tendues et agressives sur l’avant et plus douces (mais à peine) vers l’arrière. Les jantes sont aussi bien disponible en 16’’, 17’’ et 18’’ selon les versions et les options.
Seule la Brera est disponible au lancement laissant un peu plus de temps aux ingénieurs maison pour peaufiner le Spider prévu un an après.

Image

Image

Si la planche de bord est celle de la 159, à quelques menues détails près, on trouve une belle originalité sur ce coupé qui ne doit rien à la berline. Un toit panoramique entièrement vitré qui donne une luminosité et une sensation d’espace accrue qui est disponible sur toutes les versions, ouvrant en option.

Image

Image

Image

Pour le reste, l’intérieur s’inscrit dans la continuité des derniers modèles de la marque. Un des points sur lequel Alfa Roméo insiste, c’est sur la modularité de la Brera qui, pour un coupé, a été soignée afin d’offrir un coté pratique plus important que sur le défunt GTV. Ainsi une banquette rabattable est disponible en série.

Image

Image

Niveau motorisations, la Brera reprend celles déjà connues sous le capot de la berline 159, mais seulement les plus puissantes. On retrouve donc les moteurs aux normes euro 4 avec boites de vitesses 6 rapports et injection directe. Ces motorisations aux origines non italiennes, issu des derniers accords avec GM n’ont pas complètement convaincu à bord de la berline. Les résultats sont semblables dans le coupé. La sonorité typée Alfa Roméo est différente et malgré les belles puissances affichées, et les retouches apportées par les italiens, les sensations ne sont pas à la hauteur des modèles et de la légende de la marque.

Le premier moteur est le 4 cylindres en ligne 2,2l JTS de 185 ch. Avec une cylindrée assez confortable de 2198 cc, il offre une vitesse maxi de 222 km/h avec un 0 à 100 en seulement 8,6s.

Image

Vient ensuite le v6 3,2l JTS. Cette fois ci les performances sont d’un tout autre gabarit : vitesse maxi de 244 km/h, 0 à 100 en 6,8s. Ce 3196 cc propose ainsi pas moins de 260 ch toujours associé à une transmission intégrale Q4 inexistante pour l’instant sur la berline 159.

Image

Il n’y a pas de moteur diesel au lancement mais, avec l’engouement pour ce type de moteur même sur les coupés, une offre sera ajoutée plus tard alors que les anciens GTV et Spider 916 en étaient privés.

Image

Le coupé est assez lourd : de 1395 à 1600 kg pour la v6 3,2l JTS Q4 équipée en version haut de gamme. L’empattement est de 2,525m. La longueur est de 4,410m, sur une largeur de 1,830m pour une hauteur de 1,422m.

L’assemblage est assuré par Pininfarina dans l’usine de Turin (San Giorgio Canavese) qui s’est aussi chargé d’industrialiser le prototype de départ de Giugiaro.

La série 1 : 2005 - 2008 :
La Brera est présentée lors du salon de Genève 2005. Elle s’offre le titre de la plus belle voiture de l’année lors du 21ème Salon de Paris 2005 à la fin de l’année, au moment où sa commercialisation débute.

Trois finitions sont disponibles au lancement. La première est la Distinctive qui n’équipe que le 2,2l JTS. Difficile de parler d’entrée de gamme puisque l’équipement est déjà particulièrement fourni : multiples airbags, ABS, ESP, aide au démarrage en côte, régulateur de vitesse, anti brouillard avant , accoudoir central avant avec espace réfrigéré, banquette rabattable avec trappe à ski, climatisation auto à réglages séparés droit/gauche, ordinateur de bord, radars de recul, rétroviseurs électriques dégivrants, vitres électriques, centralisation, système audio 6 HP avec lecteur CD et commandes au volant, sellerie tissu sport, toit en verre fumé, jantes en 16 et volant et pommeau en cuir.

Image

Image

Image

Image

Vient ensuite, une version encore plus complète, la Selective qui offre en plus les feux et les essuies glace automatique, une sellerie en cuir, des inserts alu sur la planche de bord et des jantes 17 pouces.

Image

Image

Image

Enfin, une dernière version vient clore la gamme : la Sky View est une Selective à laquelle a été ajouté le toit panoramique ouvrant (alors qu’il est fixe sur toutes les autres Brera) et dont l’intérieur est en Alfatex de série.

Image

Dès 2006, la gamme de la Brera est élargie en Mars durant le salon de Genève. Le diesel fait son arrivée sous la forme du 5 cylindres 2,4l JTDm de la 159. Avec ses 200 ch, ses 228 km/h de vitesse max, son 0 à 100 en 8,1s, ce moteur, bien que diesel, a des performances d’un très bon niveau pour une consommation moyenne 2 fois inférieure à celle du v6 et pour seulement les 2/3 de la consommation du 2,2l JTS. Le filtre à particules est de série.

Image

Elle est disponible dans les 3 niveaux de finition déjà commercialisés.

C’est à ce même moment que le Spider est lancé. Il est une interprétation de la Brera mais sans son toit rigide remplacé par une toile en alpaga qui se replie en 25s. Le dessin est signé Pininfarina. Les places arrières disparaissent, remplacées par un faible espace de rangement où ont été posés des arceaux de sécurité.
L’intérieur est similaire à celui du coupé dans sa structure mais les combinaisons de couleur sont parfois spécifiques au cabriolet. Il pèse en moyenne 85 kg de plus que le coupé (déjà lourd) correspondant.

Image

Image

Image

Image

L’empattement est de 2,525m. La longueur est de 4,410m, sur une largeur de 1,830m pour une hauteur de 1,422m.

Au niveau des motorisations, seul le diesel n’est pas disponible sur le Spider pour débuter alors que le 2,2l JTS et le v6 3,2l JTS sont identiques. De même, le Spider v6 est vendu avec la transmission intégrale Q4. Les performances entre les 2 carrosseries sont pratiquement identiques.
Les finitions de la Brera (Selective et Distinctive) sont reportées sur le Spider.

Avant même son lancement officielle, elle a été élue cabriolet de l’année 2006 par un jury de 23 journalistes représentants 12 pays d’Europe.

La boite automatique Qtronic devient disponible en option sur le v6 3,2l JTS et le 2,4l JTDm en option.

Image

Après quelques mois de commercialisation, la Spider cède à l’appel du diesel et propose aussi le 2,4l JTDm de 200 ch.

En Février 2007, le 2,2l JTS est aussi disponible avec une boite robotisée Selespeed. La boite de vitesse de la version manuelle est conservée mais elle est associée à un robot qui supprime la pédale d’embrayage. Les performances sont donc similaire bien que les changements de rapport en conduite normales paraissent un peu lents.

Image

A partir de Juin 2007, le 2,4l JTDm, tout comme sur la 159, passe de 200 à 210 ch sauf s’il est accouplé à la boite Qtronic qui conserve la version à 200 ch.
Le couple malgré les 10 ch de plus ne bouge pas (400 Nm) mais il est disponible 250 tours plus tôt. Les performances sont à peine améliorées (+2 km/h et -0,1s au 0 à 100) mais l’agrément de conduite est lui largement gagnant.

La série 2 : 2008 - 2011 :
Avec le salon de Genève 2008, arrivent de menues modifications apportées aux Brera et Spider. Les retouches intérieures et extérieurs sont à peine perceptibles : jantes d’un nouveau dessin, nouvelles teintes de carrosserie et combinaison de couleur inédites.

Image

Image

Toutes les versions à 2 roues motrices intègrent en série le différentiel électronique Q2 qui limite le sous virage.

C’est à ce même moment que le v6 3,2l JTS n’est plus propose en série avec la transmission intégrale Q4. Il est ainsi possible d’avoir une simple traction avec cette motorisation. La réduction de poids non négligeable (65 kg) permet de redynamiser les performances. La vitesse maxi gagne 6 km/h alors que le 0 à 100 (à cause de la perte de la transmission intégrale et de son grip amélioré) s’allonge de 0,2s.

Niveau finition, un unique niveau est proposé, à mi chemin entre la Sélective et la Distinctive qui peut être agrémenté d’options (feux xénon, audio Bose, sièges avant électriques chauffants, jantes alliages 19 et la peinture métal).

Des ambiances sont proposées permettant des combinaisons de couleurs très variées. Ce programme de personnalisation est nommé Unica pour rendre unique son Alfa en lui donnant un coté dynamique ou au contraire plus vintage.

Image

Image

Image

En Mars 2009, toujours au moment du salon de Genève, le 2,2l JTS disparait au profit d’un tout nouveau 4 cylindres turbo : le 1750 TBi (Turbo Benzina Iniezione). Avec 200 ch il répond immédiatement aux exigences des dernières normes anti pollution Euro 5 et permet un gain de 25 % d’émissions polluantes par rapport à l’ancien moteur. S’il est plus petit avec sa cylindrée de 1742 cc, l’ajout du turbo lui permet d’avoir des performances en hausse : 235 km/h (+13 km/h) et 0 à 100 en 7,7s (-1,1s) pour une consommation moyenne légèrement inférieure.

Image

De même, en 2009, un nouveau moteur est ajouté : le déjà connu 2,0l JTDm. Avec 170 ch, ce 1956 cc n’est pas ridicule mais avec ces lourdes carrosserie il n’est plus autant à la fête. Bien que ses performances se rapprochent de l’ancien 2,2l JTS qui n’était pas un moteur explosif, ce nouveau diesel permet d’avoir un prix d’appel plus intéressant. La vitesse maxi est de 218 km/h et le 0 à 100 est effectué en 8,8s.

Image

La suite de la carrière des Brera et Spider se limite à une succession d’arrêt des motorisations progressivement jusqu’en Décembre 2010 date de fin de production officielle même si elles se sont retirés dès juin ou Juillet selon les pays. En Italie, il est encore possible après l’arrêt de trouver des Brera uniquement équipée du 1750 TBi ou du 2,0l JTDm jusque Juin 2011 vendues sur stock.

Il aura peut être manqué une version GTA, probablement avec un v8 Maserati, longtemps espéré mais qui n’arrivera pas. Tout comme pour la 159, les investissements n’auraient pas été amortis par les ventes qui ont été pratiquement confidentielles. On ne dénombre que 21 661 Brera et 12 363 Spider.
L’ajout d’un plus petit diesel dans la gamme comme le 2,0l JTDm aurait peut être pu relancer les ventes mais son arrivée en fin de carrière n’a pas été le coup de pouce escompté.

Les chiffres de production :
Brera :
2005 : 1 630
2006 : 8 248
2007 : 4 795
2008 : 3 770
2009 : 1 629
2010 : 1 589
Total : 21 661

Spider :
2005 : 0
2006 : 2 838
2007 : 4 535
2008 : 2 559
2009 : 999
2010 : 1 432
Total : 12 363

Total Brera + Spider : 34 024

Les caractéristiques techniques :
1750 TBi 16v : 2009 – 2011
4 cylindres en ligne de 1742cc Turbo
320 Nm de couple à 1400 t/m
200 ch
235 km/h
0 à 100 en 7,7s (Brera)
0 à 100 en 7,8s (Spider)

2,2l JTS 16v : de 2005 à 2009
4 cylindres en ligne de 2198cc
230 Nm de couple à 4500 t/m
185 ch
222 km/h (217 Spider)
0 à 100 en 8,6s (Brera)
0 à 100 en 8,8s (Spider)

2,2l JTS 16v Selespeed : de 2007 à 2009
4 cylindres en ligne de 2198cc
230 Nm de couple à 4500 t/m
185 ch
222 km/h (214 km/h Spider)
0 à 100 en 8,6s (Brera)
0 à 100 en 8,8s (Spider)

3,2l JTS 24v : de 2008 à 2010
6 cylindres en v de 3295cc
322 Nm de couple à 4500 t/m
260 ch
250 km/h
0 à 100 en 7,0s (Brera)
0 à 100 en 7,2s (Spider)

3,2l JTS 24v Q4 : de 2005 à 2010
6 cylindres en v de 3295cc
322 Nm de couple à 4500 t/m
260 ch
244 km/h
0 à 100 en 6,8s (Brera)
0 à 100 en 7,0s (Spider)

3,2l JTS 24v Q4 Qtronic : de 2005 à 2010
6 cylindres en v de 3295cc
322 Nm de couple à 4500 t/m
260 ch
244 km/h
0 à 100 en 7,0s (Brera)
0 à 100 en 7,2s (Spider)

2,0l JTDm 16v : de 2009 à 2010
4 cylindres en ligne de 1956cc
360 Nm de couple à 1750 t/m
170 ch
218 km/h
0 à 100 en 8,8s (Brera)
0 à 100 en 9,0s (Spider)

2,4l JTDm 20v : de 2006 à 2007
5 cylindres en ligne de 2387cc
400 Nm de couple à 2000 t/m
200 ch
228 km/h
0 à 100 en 8,0s (Brera)
0 à 100 en 8,4s (Spider)

2,4l JTDm 20v Qtronic : de 2006 à 2010
5 cylindres en ligne de 2387cc
400 Nm de couple à 2000 t/m
200 ch
225 km/h
0 à 100 en 8,3s (Brera)
0 à 100 en 8,5s (Spider)

2,4l JTDm 20v : de 2007 à 2010
5 cylindres en ligne de 2387cc
400 Nm de couple à 1750 t/m
210 ch
230 km/h
0 à 100 en 7,9s (Brera)
0 à 100 en 8,1s (Spider)

Les séries spéciales :
2008 : Brera S
Pour la marché britannique, la Brera S sort au printemps 2008 en 500 exemplaires. Si l’esthétique du coupé est préservé même si les jantes sont en 19 pouces similaires à celles de la de la 8C, c’est au niveau des performances que tout change grâce à l’expertise de Prodrive. Ce préparateur habitué des circuits allège la caisse de 100 kg pour la v6 3,2l JTS (suppression du Q4 entre autre) et de 35 pour la 2,2l JTS et abaisse la suspension de 10mm avec un tout nouveau système. Les moteurs ne sont pas retouchés.

Image

Image

2008 : Spider Mille Miglia
En Mai 2008, Alfa célèbre les 11 victoires de la marque acquises entre 1928 et 1947 à la courses des Mille Miglia. Ainsi 11 exemplaires sont produits ayant une plaque numérotée, un intérieur noir à coutures rouges et des étriers de freins rouges.
Le seul moteur disponible est le v6 3,2l JTS en 2 roues motrices avec son différentiel Q2.

Image

Image

2008 : Spider et Brera White Edition
Pour la fin d’année 2008, la White Edition est lancée sur le marché japonais. Elle est intégralement blanche avec un intérieur en cuir rouge. Les étriers de freins sont rouges.
Seul moteur disponible : le 2,2l JTS Selespeed sur le Spider et v6 3,2l JTS Q4 Qtronic sur le coupé.

Image

Image

2008 : Spider Limited Edition
En 2008, tiré à 200 exemplaires pour le marché britannique, sort un Spider blanc rouge ou noir équipé de jantes en 19 pouces, d’un intérieur en cuir rouge, noir ou naturel selon la teinte de la carrosserie et d’étriers de freins rouges.
Seul moteur disponible, le 2,2l JTS de 185 ch.

Image

Image

2009 : Brera Italia Independent
En 2009, 900 exemplaires réservés à l’Europe sortent pour débuter puis Australie et Japon ensuite. Elle est toujours proposée avec le 2,2l JTS ou le v6 3,2l (uniquement avec les boites Selespeed et Qtronic )alors que le Q4 sur le v6 est une option. Ces modèles se réfèrent à Italia Independent, un fabriquant italien de produits de luxe .
Elle est vendue uniquement avec une teinte de carrosserie exclusive titane mate associée à des jantes 18 pouces carbone foncé, une sellerie noire à coutures rouges, des étriers de freins rouges, un intérieur façon fibre de carbone.

Image

Image

Image

2009 : Brera J5 3.2 C
Sur la base de la Brera S, Autodelta prépare une v6 3,2l JTS en lui ajoutant un compresseur. Sachant que la transmission Q4 a déjà été retirée par Prodrive, faisant gagner 100 kg, Autodelta annonce 345 ch avec un couple de 435 Nm. Le 0 à 100 est une formalité de 5,3s.

Image

Image

Image
Renault Clio 3 1,5l Dci 85 Expression 2006
Renault Laguna 2,2l Dci 150 Carminat 2004
Alfa 156 3,2l GTA 250 Selespeed 2004
Lancia Kappa SW 2,4l JTD 136 LS Pack 1998
Avatar de l’utilisateur
psal24
Modérateur
Modérateur
 
Messages: 13168
Inscription: Jeu Fév 12, 2004 7:00 am
Localisation: Essonne (91)

Retourner vers Les dossiers

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 1 invité