Site Announcements

Accès direct au site Lancia Net :
Image

Bienvenue à toutes et à tous sur le forum Lancia Net, forum du site et du club Lancia Net.

Véritable lieu d'échange entre passionnés de la marque, n'hésitez pas à venir vous y présenter. Et n'oubliez pas de consulter la FAQ, où vous trouverez bon nombre d'informations précieuses pour nos belles !


Image

Fiat Tipo

Découvrez les nombreux dossiers Lancia Net ! Bonne lecture !

Fiat Tipo

Messagede psal24 » Lun Jan 26, 2015 11:34 am

Modernité :
Durant les années 80, Fiat remonte doucement la pente financièrement parlant. Les Uno et Panda se vendent bien mais la réputation de la Ritmo, malgré des mises à jours constantes, a entachée l’image de Fiat dans les années 80.
L’objectif de sa remplaçante sera de relever la barre car en Europe. La catégorie des berlines compactes est la reine des ventes sur le vieux contient et y faire des profits importants n’est pas évident. Aucun constructeurs généralistes ne peut rester absent de ce marché férocement concurrentiel.
Pour Fiat, il est hors de question de faire du neuf avec du vieux. Il faut repartir sur des bases saines, propres à rassurer la clientèle. La cible à atteindre est la VW Golf, reine des ventes depuis des années et qui impose ses standards en terme de qualité et de fiabilité.

Feuille Blanche :
La Tipo a été dessinée par l’institut IDEA alors que c’est Giugiaro qui devait recevoir ce dossier après avoir fourni un très bon travail sur les Uno et Panda. Fiat cherche à se venger du designer car elle n’a pas apprécié qu’il ait vendu un de ses projets à VW pour remplacer la Golf 1… qui deviendra la Seat Ibiza. Fiat se sent quelque peu trahi par un de ses proches partenaires, fournissant à un rival trop proche un design trop réussi pour contrer la Fiat Uno.

La Tipo va enchainée les premières mondiales et les prouesses pour une voiture de ce segment afin de se détacher complètement de ce qui existe non seulement chez Fiat mais aussi chez les autres constructeurs. Le directeur du projet, Vittorio Ghidella, veut en faire un exemple pour les années à venir.

Image

Ainsi le projet 160 (code interne à Fiat) se doit de proposer dans un gabarit compact, une habitabilité encore jamais vue. Le bon vivre doit aussi se faire sentir immédiatement quand on pénètre à bord et les kilomètres enchainés ne doivent pas être une torture. Elle doit aussi proposer une surface vitrée généreuse. A cette époque on parle de plus en plus de cocooning dans le monde de l’automobile, la Tipo étant l’une des premières à revendiquer ce terme afin de se donner l’image de celle qui dorlote ses occupants.
Elle se présente dans un espace de moins de 4m comme la plus large aux coudes aux places avant à sa sortie.

Elle est la première Fiat à proposer une carrosserie entièrement galvanisée : il s’agit bien entendu d’une réponse aux critiques formulées sur les Fiat Ritmo qui rouillaient rien qu’à les regarder..
Si la carrosserie est bien entendue à 5 portes afin de remplacer la Ritmo, elle offre un hayon en fibre de verre afin d’alléger le poids total qui masque un coffre généreux de 350l. Mais cette 5ème porte en matériaux composites est aussi utile pour lui donner une forme que les presses hydrauliques ne peuvent pas donner à la tôle.

La qualité des matériaux est enfin au niveau de ce qu’on se doit d’attendre d’une berline compacte et les assemblages sont aussi enfin rigoureux atteignant un niveau enfin acceptable. La Ritmo avait touché le fond, surtout les premières années avant de s’améliorer mais elle a laissée une image désastreuse derrière elle. Si la Tipo ne fait pas référence en la matière, elle se trouve en tête et c’est heureux car en cette fin des années 80, la qualité de fabrication devient un point de plus en plus important pour les consommateurs, et pas seulement pour les modèles haut de gamme.

L’ergonomie a été travaillée car il transmettra ses gènes à de nombreux modèles. Ainsi les commandes de part et d’autre du volant sont entièrement rétro éclairées et regroupent de nombreuses fonctions utilisables du bout des doigts comme le dégivrage de la lunette. De même les commandes de vitres électrique sont aussi éclairées ce qui donne un espace particulièrement lumineux de nuit. La Tipo soigne son ambiance.

La Tipo sera une base extrêmement prisée puisque dans le groupe Fiat elle va donner vie à des modèles variés comme La Fiat Tempra, le coupé Fiat, les Lancia Dedra et Delta 2, les Alfa 145 146 GTV et Spider ainsi que la 155. Des gènes se doivent d’être sains car dès sa conception, il est prévu d’utilise sa plate forme à tour de bras. Le succès de la Tipo va même permettra à Fiat de créer des modèles qui n’étaient pas prévus à l’origine et multiplier les carrosseries.

Image

Image

Image

Au niveau des trains roulants, inutile de reprendre ce qu’offrait la Ritmo. Là encore tout est revu et repensé pour ne pas laisser place à la critique. Fini le train avant qui glisse trop facilement et le train arrière un peu sauteur et baladeur.

En ce qui concerne les motorisations, il n’est pas non plus question de réutiliser les blocs de la Ritmo qui sont à bout de souffle au niveau de leur développement, certains datant de plus loin que les années 70. Ce sont 2 moteurs essence et 2 diesel (uniquement des 4 cylindres en ligne) qui sont appelés à venir constituer une offre complète, bien plus que la moyenne de la concurrence.

Dans certains pays comme en Grèce ou en Italie, la Tipo débute par le moteur Fire 1,1l des Uno, Panda et Y10. Avec seulement 56ch et un couple de 87Nm, cette Tipo ne peut atteindre que 150 km/h avec un 0 à 100 effectué en 16,2s. Elle est certes un peu poussive mais permet un ticket d’entrée intéressant car ce moteur est toujours associé à un niveau d’équipement réduit.

Partout ailleurs, on trouve en entrée de gamme un 1,4l de 1372cc qui est une profonde évolution du 1301cc de la Ritmo. Avec 70ch, c’est une entrée en matière plutôt bien remplie et assure déjà de bonnes performances avec son carburateur à double corps : 0 à 100 en 13s, kilomètre DA en 34,7s, vitesse maxi de 161 km/h, couple de 10,9 Mkg à 2900 t/m pour un poids de 990 kg. Ce 1,4l se classe parmi la catégorie des 6cv fiscaux.

Image

On trouve ensuite une version 1,6l (1580cc) qui dérive de l’ancien 1498cc de la Ritmo. Toujours alimenté par un carburateur double corps, il délivre 82ch (8cv fiscaux) avec un couple de 13,3 Mkg à 2900 t/m, une vitesse maxi de 172 km/h, un départ arrêté effectué en 33,7s et un 0 à 100 achevé en 12s,0. Avec un poids à peine supérieur (1000 kg), cette Tipo 1,6l offre des performances intéressantes pour une compacte familiale mais elle n’en est pas pour autant sportive même si ce moteur est le plus puissant en essence au lancement.

Image

La gamme diesel s’ouvre par le 1,7l (1697cc) de 57ch (6 cv fiscaux) qui équipe chez Fiat de nombreux modèles (Uno ou Regata). Si les chiffres de performances et les sensations de conduites ne sont pas extraordinaires, cette Tipo se révèle par contre plutôt économique. Le couple maxi est de 10 Mkg à 2900 t/m, la vitesse maxi est de 150 km/h, le 0 à 100 est péniblement fait en 38,0s et le 0 à 100 est effectué en 17,8s.

Enfin, et une fois n’est pas coutume, le moteur le plus puissant proposé sur toute la gamme est un Turbo Diesel. Sur la base du 1,9l Turbo diesel (1929cc) de 80ch qui équipe certains modèles comme la Ritmo ou la Regata, Fiat greffe un échangeur qui permet d’offrir 10ch supplémentaire (90 en tout) pour un couple de 19 Mkg tout en ne proposant un modèle en 6 cv fiscaux. C’est autant que la version atmosphérique mais avec des performances qui n’ont rien à voir. La vitesse maxi est de 176 km/h, le 1000m DA est effectué en 34,0s, et la 0 à 100 est abattu en 12,0s.

Image

Toutes les boites sont à 5 rapports et les freins sont à disques à l’avant comme à l’arrière uniquement sur la i.e. 16v alors qu’ils sont à tambours à l’arrière sur tous les autres modèles. La direction assistée est de série la Tds.

Les trains roulants de la Tipo sont particulièrement soignés puisqu’on retrouve des barres anti roulis à l’avant et à l’arrière ainsi que 4 roues indépendantes. Et à la conduite, cela se sent.

La Fiat Tipo, bien qu’elle offre un espace intérieur généreux, n’est pas la plus grande de sa catégorie en terme de côtes extérieures. Avec 3,958m elle est même dans la bonne moyenne de l’époque. Elle mesure 1,700m en largeur pour une hauteur de 1,445m.

C’est l’usine de Cassino, ultra robotisée, qui est chargée d’assemblée les Tipo, avec une capacité maximale de 1000 véhicules par jour. Toutefois, une autre usine est mise à contribution durant les quelques premiers mois en 1989 et 1990, celle d’Alfa Roméo (Pomigliano d'Arco), sous employée à ce moment là.

Image

La série 1 : 1988 – 1993
La présentation officielle de la Fiat Tipo a lieu le 26 Janvier 1988 pour une commercialisation immédiate.

La gamme de moteurs est associée à différents niveaux d’équipement qui permettent d’offrir 5 modèles. L’entrée de gamme est disponible avec le 1,4l et le 1,7l D et qui offre en série un économètre, une montre analogique, un essuie glace arrière, des rétroviseurs réglables depuis l’intérieur, des appuis tête avant et des vitres teintées.
En option, on peut obtenir, un toit ouvrant manuel, la peinture métal, un autoradio et une banquette rabattable 2/3 1/3.

Image

Image

Image
Base

Vient ensuite la version DGT (D pour digital) avec son tableau de bord entièrement électronique qui peut être vendu avec les moteurs suivants : 1,4l, 1,6l et TD. Cette version offre en plus un compte tours en remplacement de l’économètre, un check panel, une montre digitale, un volant réglable en hauteur, des vitres avant électrique, une centralisation, des sièges en velours et une console centrale.
Les options sont les mêmes si ce n’est que le toit ouvrant est électrique.
Si Citroën n’avait pas utilisé le terme Digit pour ses BX, ce patronyme aurait été choisi par Fiat pour nommé sa version DGT.
Petite détail qui a son importance : on reconnait de face les DGT des versions de base car elles ont des clignotants blancs au lieu d’être oranges.

Image

Image

Image

Image

Image
DGT

A noter que la TD reçoit en plus la direction assistée de série, qu’elle intègre un indicateur de pression de turbo et qu’en option elle peut recevoir l’ABS (c’est la seule). Elle se reconnait à l’arrière par son bandeau arrière ‘granturismo’ qu’elle ne proposera que durant 2 ans seulement. Le plus étonnant est que ce modèle est le porte drapeau assumé de la gamme. Certes, il s’agit de la Tipo la plus puissante mai elle carbure au gasoil.

Image

La gamme Tipo au lancement :
1,4l : Base, DGT
1,6l : DGT
1,7l D : Base
1,9l TD : DGT

Le succès commercial est au rendez dès le début puisque qu’après la première année, ce sont 437 114 Tipo qui ont été vendues alors que les prévisions de Fiat étaient de 270 000 modèles. Malgré le soin apporté par Fiat, la Tipo n’est pas exempte de problème, bien moins que la Ritmo à son lancement, mais elle souffre de défauts qui vont immédiatement lui donner une réputation assez peu flatteuse. L’électricité pose quelques soucis, tout comme certains accessoires qui tombent en panne prématurément.
Les ventes vont s’en ressentir puisque pour sa seconde année de commercialisation, elles ne seront égales qu’à la moitié de la première année (292 777).

En 1989, c’est la consécration pour la Tipo qui est élue voiture de l’année en Europe.
La gamme a cette occasion est très légèrement remaniée pour la fin de l’année 1989. Une nouvelle motorisation apparait afin de se porter en haut de gamme comme une vraie sportive à la place de la TD qui reste produite. C’est un moteur de 1,8l à injection (1756cc) double arbre à cames avec une culasse à 16 soupapes pour une puissance de 136 ch et qui a un couple de 16,7 Mkg (9cv fiscaux). Ce modèle nommé simplement i.e. 16v permet de dépasser les 200 km/h (204) avec un 0 à 100 effectué en 8,5s, le 1000m DA fait en 29,4s.
Les performances ne font pas de cette Tipo une authentique sportive et la puissance a tendance à déboulée trop vite pour le train avant mais elle offre de belles prestations.

Image

Image

Image

Au niveau des finitions, il y a déjà un remaniement après moins de 2 ans de production et permet d’étendre l’offre à 7 modèles. La version de base est toujours uniquement disponible avec le 1,4l et le 1,7l D et son équipement de série ne change pas.

La version DGT est toujours au programme, toujours avec les 1,4l, 1,6, et le TD qui se nomme à présent Tds. L’équipement s’est enrichi d’un rétroviseur droit réglable depuis l’intérieur.

Image

Il existe en plus une version Tds X qui propose un équipement pratiquement équivalent à la nouvelle i.e. 16v : température d’huile (seulement sur i.e. 16v), pression d’huile, montre analogique, anti brouillard avant, rétroviseurs droit électrique et dégivrant, jantes alliage (en série sur i.e. 16v, en option sur Tds).

La direction assistée est de série sur les 1,6l, i.e. 16v et les 2 Tds (en option sur 1,4l DGT). L’ABS est en option sur les 2 Tds et le i.e. 16v.

La gamme Tipo fin 1989 :
1,4l : Base, DGT
1,6l : DGT
1,8l 16v : I.E 16v
1,7l D : Base
1,9l TD : DGT, X

En aout 1990, la gamme de moteurs disponible évolue. Les 1,4l et 1,6l progressent en passant à respectivement 76 (+6) et 84ch (+2). Quand la version équipée du moteur Fire 1,1l était proposée, elle est supprimée.

En même temps, les finitions aussi évoluent un peu. Tous les volants changent un peu de dessin sauf sur les versions d’entrée de gamme, toujours à 4 branches mais avec un rembourrage plus épais.
La version de base est toujours proposée avec les mêmes moteurs (1,4l et 1,7l D). Les 2 rétroviseurs réglables depuis l’intérieur sont à présent de série et la version diesel peut recevoir une direction assistée mais en option.

Image

La finition AGT (A comme analogique) fait son apparition. Elle offre en série en plus de la version de base une direction assistée et le volant réglable en hauteur.

Un autre finition nommée AGT S (comme Super) correspond en gros à une Tipo DGT mais sans les compteur digitaux. Elle propose en plus de l’AGT les vitres avant électrique, la centralisation, le compte tours, l’intérieur velours et le check panel à la place de l’économètre.

Les versions DGT sont toujours au catalogue et propose l’équipement de l’AGT S avec en plus le fameux tableau de bord digital. Nouveauté, on peut commander la climatisation en option sur les DGT.

Image

Image

Image

Les AGT, AGT S et DGT sont disponibles avec les 1,4l et 1,6l. Les Tipo 1,9l Tds DGT sont toujours au catalogue et peuvent recevoir la climatisation en option.
La Tipo TDs X disparait du catalogue.

La gamme Tipo mi 1990 :
1,4l : Base, AGT, AGT-S, DGT
1,6l : AGT, AGT-S, DGT
1,8l 16v : I.E 16v
1,7l D : Base
1,9l TD : DGT

A partir d’Octobre 1990, une nouvelle évolution intervient. Deux nouveaux moteurs sont montés sur la Tipo. Le premier est une version à 8 soupapes du 1,8l, toujours avec son injection multi point pour une puissance plus raisonnable de 109ch. Uniquement proposée en version AGT S, ce moteur vient ainsi combler le trou béant qui existe entre le 1,6l et le i.e. 16v en terme de puissance.
Ce moteur est celui qui équipe la toute nouvelle Lancia Dedra 1,8l, une extrapolation du 2,0l de cette même Dedra.

Le second moteur, est déjà connu chez Fiat puisqu’il s’agit de le version atmosphérique du 1,9l Tds, Ce 1,9l D de 65ch (couple de 12,1 Mkg) à bien sur des performances en retrait mais malgré tout, le 1,7l D reste au catalogue comme une offre de base. Le 0 à 100 est effectué en 36,9s, le 0 à 100 en 16,5s et la vitesse maxi reste honorable avec 160 km/h.
Elle est uniquement disponible en version DGT mais c’est la seule Tipo DGT qui ne peut recevoir la climatisation.

Image

La gamme Tipo octobre 1990 :
1,4l : Base, AGT, AGT-S, DGT
1,6l : AGT, AGT-S, DGT
1,8l : AGT-S
1,8l 16v : I.E 16v
1,7l D : Base
1,9l D : DGT
1,9l TD : DGT

Au même moment, dans certains pays comme l’Italie ou l’Allemagne, une version 2,0l à injection mais à 8 soupapes de 115ch est disponible (moteur de la Dedra 2,0l catalysé).

Pour le millésime 1993, à partir d’aout 1992, une refonte importante intervient. Toutes les versions à carburateur disparaissent et passent à l’injection, nouvelle norme anti pollution oblige, avec l’ajout d’un échappement catalytique. Le 1,4l se mue en un 1,4l i.e. de 69ch (-1ch) avec son injection mono point. Le couple est pratiquement le même (10,8 Mkg soit -0,1 Mkg) pour des performances similaires (160 km/h, 1000m DA en 34,2 et 12,6s au 0 à 100).

De même, le 1,6l devient un 1,6l i.e. lui aussi grâce à une injection mono point. La puissance chute à 75ch (-9ch). Grosse nouveauté, une boite automatique, à variation continue comme sur les Panda et Uno, nommée Selecta est disponible avec le 1,6l. La vitesse maxi est de 170 km/h (mais seulement 158 en cas de boite Selecta), le 0 à 100 prend 12,4s (15,5s sur Selecta) et le 1000m DA 34,0s (36,5s sur Selecta).

De son coté, le 1,8l malgré son injection multi point perd en puissance pour ne plus développer que 105ch depuis l’ajout du catalyseur. Les performances globales sont dans le rang mais tout de même intéressantes. Le couple maxi est de 14,3 Mkg, la vitesse maxi est de 183km/h, le 0 à 100 est effectué en 12,0s et le 1000m DA est accompli en 33,0s.

Le 1,8l 16v de la Tipo i.e. 16v disparait pour laisser la place à une nouvelle version encore plus sportive, le moteur le plus puissant monté sur une Tipo à cet instant. Il s’agit d’un 2,0l à double arbre et culasse 16 soupapes de 145ch alimenté par une injection multi point. On connait déjà ce moteur chez Lancia en version 139ch. Cette fois ci, les performances en font une authentique sportive : 207km/h, 1000 DA en 29,2s, 0 à 100 en 8,4s et un couple maxi de 17,6Mkg.

Image

Les moteurs diesel (1,7l, 1,9l et 1,9l TD) sont tous reconduit dans modifications si ce n’est que le Tds est à nouveau nommé TD ! Il est rare de trouver une gamme Diesel, qui plus est chez les compactes, qui compte une offre aussi importante.

Les finitions sont entièrement revues alors que les tableaux de bord digitaux disparaissent, ce qui n’est peut être pas un mal, leur fiabilité n’étant pas à la hauteur de leur originalité.

L’entrée de gamme est la Pop. Après avoir été une série spéciale, la Pop intègre la gamme des finitions de la Fiat Tipo de façon durable, en remplacement de la version de base jusque là vendue. Toujours proposée uniquement avec les moteurs les moins puissants (1,4l et 1,7l D), elle ne propose que le strict minimum : sièges en tissu, pas de boite à gant, vitres teintées, jantes tôle avec enjoliveurs couvrant entièrement la jante, appuis tête avant ajourés et 2 rétroviseurs réglables de l’intérieur . La banquette 2/3 1/3 est en option tout comme la direction assistée sur le diesel ou le toit ouvrant manuel.

On trouve ensuite la finition S (ou Super) qui remplace les AGT S (l’ équivalent de l’AGT n’existant plus) avec le 1,4l, le 1,6l et le 1,9l D. L’équipement est largement enrichi direction assistée (sauf 1,4l en option), console centrale, volant réglable en hauteur, vitres avant électriques, centralisation, siège conducteur réglable en hauteur avec support lombaire, des appuis tête pleins, le check control, un compte tour, un économètre, et des pare chocs peints ton carrosserie.
On peut avoir des jantes alliage, une banquette arrière 1/3 2/3, le toit ouvrant électrique en option.

Vient ensuite une version à la présentation plus flatteuse nommée SX. Elle offre encore en plus un intérieur en velours avec un accoudoir sur le siège conducteur et banquette 1/3 2/3 ainsi que et des anti brouillard.
On peut commander en option une climatisation et l’ABS en plus des options de la S et même un intérieur cuir.
Elle est disponible avec le 1,4l, le 1,6l avec boite manuelle ou Selecta.

Image

Image

Image

Une présentation plus sportive dans l’âme est aussi au catalogue. La GT est disponible avec le 1,8l et le TD. Elle offre le même équipement que la S mais avec en plus un volant à 3 branches, une sellerie tissu spécifique, les anti brouillard, des rétroviseurs à réglage électrique et dégivrants et des jantes alliage.
Elle peut recevoir en option un intérieur cuir, l’ABS ou une climatisation en plus des options de la S.
La TD a un manomètre de pression de turbo en série.

Image

Enfin, spécifique au 2,0l 16v, une finition encore plus sportive est proposée avec son volant à 3 branches en cuir, son kit carrosserie, un tableau de bord plus complet (température d’huile, pression d’huile).
A noter qu’elle n’a pas d’économètre ! On peut commander des sièges sport de chez Recaro en option ou la climatisation.
La 2,0l 16v est la seule Tipo qui soit accouplée d’office à un freinage à 4 disques, ventilés à l’avant, avec l’appui d’un ABS. On reconnait cette Tipo à l’arrière par ses feux entièrement rouge ou à son bandeau ‘seidici valvole’ et par ses pare chocs non peint avec un filet rouge.

Image

Image

Image

Image

Image

Image

Image
Tipo 2,0l 16v

La gamme Tipo mi 1992 :
1,4l : Pop, S, SX
1,6l : S, SX
1,6l Selecta : SX
1,8l : GT
2,0l 16v : 16v ABS
1,7l D : Pop
1,9l D : S
1,9l TD : GT

La gamme de Fiat Tipo vendue en France n’est pas celle vendue en Italie, tout comme elle est différente d’un pays à l’autre. On peut noter par exemple la présence d’une version à boite automatique sur le marché suisse ou italien associé au 2,0l i.e.. La version Pop n’existe pas dans tous les pays où le premier modèle de la gamme est simplement nommée Tipo (tout court). De même la Selecta est équipée du 1,4l à la place du 1,6l parfois. Toujours en Suisse, les Tipo diesel sans turbo sont totalement absentes.

Image
Tipo 2,0l i.e.

La série 2 : 1993 – 1995
A partir de Juillet 1993, la gamme est complètement revue, encore une fois mais cette fois si avec une révision discrète du design. La face avant profite de ce rafraichissement pour affiner son regard avec des feux plus fins et une calandre retouchée à la façon des modèles 2,0l 16v, avec des barrettes plus petites.
Cette nouvelle Tipo partage son intérieur avec la Tempra, sa petite sœur à 4 portes.
Les feux arrières entièrement rouge de la 2,0l 16v sont généralisés à tous les modèles.

La sécurité a aussi été revue avec de nouveaux renforts de portes désormais à la mode et les volants sont à absorption d’énergie. Les ceintures de sécurité avant peuvent être équipés de prétentionneurs selon les modèles.

Image

Image

Le fait le plus marquant dans cette nouvelle série de Tipo est l’arrivée d’une nouvelle carrosserie à 3 portes. Si les parties avant et arrière sont les mêmes, on note que sur le même empattement que la 5 portes, les portes latérales ont été allongées de façon spectaculaire afin de facilité l’accès aux places arrières. Une immense vitre latérale vient compléter une surface vitrée encore plus importante que sur la 5 portes pourtant déjà bien lotie à ce niveau là.
La Tipo 3 portes va ainsi suivre l’évolution de la berline à 5 portes, lui emprunter ses moteurs et ses finitions et en lui volant d’ailleurs les versions les plus sportives car c’en est à présent fini des Tipo à 5 portes avec le attributs les plus sportifs.

Image

Image

A l’intérieur, les matériaux et assemblages sont améliorés. Les volants sont uniformisés avec une version à 4 branches plus profond qui peut recevoir un airbag à présent sur tous les modèles.

Image

Image

Image

Image

Les motorisations ayant évoluées l’année précédente, elles sont reprises sans grand changement puisqu’elles répondent toutes aux nouvelles normes anti pollution. Toutefois, le 1,8l passe de 105 à 103ch et le 2,0l 16v perd encore plus de puissance, de 145 à 139ch avec une perte assez significative au niveau des performances. Les 4 freins à disques reste l’apanage du 2,0l 16v et les versions Pop n’ont toujours pas de direction assistée en série.

Du coté des finitions, on retrouve les mêmes dénominations arrivées elles aussi l’année précédente mais leurs répartitions en fonction des moteurs est différentes et avec l’arrivée du coupé à 3 portes, certaines vont être réservées à une carrosserie plutôt qu’une autre.

La Pop n’est toujours proposée qu’avec le 1,4l et le 1,7l D. Elles sont disponibles aussi bien en 3 qu’en 5 portes. La direction assistée est toujours en option mais sur les 2 moteurs (uniquement le diesel avant). L’équipement est toujours aussi pauvre mais le prix d’attaque de ces versions est imbattable. On peut aussi avoir en option les vitres électriques ou la centralisation, ce qui est une nouveauté.

Ensuite, la S est toujours au programme mais elle n’est proposée qu’avec le 1,6l en 5 portes. La banquette arrière 2/3 1/3 est de série (au lieu d’être une option) et elle perd le check control. Le toit ouvrant manuel (et non plus électrique) est en option tout comme l’ABS.

Image

Troisième niveau de finition disponible, la SX est proposée avec le 1,6l (boite manuelle ou Selecta), le 1,8l, le 1,9l D ou le TD et reste la présentation la plus luxueuse et la plus flatteuse mais uniquement en 5 portes. Elle propose en plus de la SX de l’an passé les rétroviseurs ton caisse.
Elle se distingue toujours par son intérieur en velours avec l’accoudoir sur le siège conducteur.

Image

Image

Uniquement sur le 1,8l à 5 portes, une finition SLX vient s’ajouter. La seule différence par rapport à la 1,8l SX est que le moteur est accouplé à une boite de vitesses avec des rapports raccourcis donnant plus de nerf à la Tipo la passant de la catégorie des 7 à 9cv fiscaux.

Image

La finition sportive est toujours représentée par la GT et peut être motorisée par le 1,8l ou le TD mais uniquement en 3 portes dans les 2 cas. Sa présentation est toujours le pendant sportif de la SX. L’équipement est le même mais la sellerie est spécifique à la GT sans l’accoudoir avant.

Image

Enfin, il existe toujours une finition spécialement réservée à la 2,0l 16v. Le tableau de bord est plus complet (indicateurs de température et pression d’huile) et la sellerie est en tissu toujours spécifique avec une option Recaro. L’ABS est toujours de série.

Les options génériques sont un pack sécurité (airbag conducteur en cuir + prétentionneurs), l’ABS (sauf sur Pop), la peinture métal, les jantes alliage, la climatisation, l’autoradio ou le toit ouvrant.

La gamme Tipo mi 1993 :
1,4l : Pop 3 et 5 portes
1,6l : S, SX 5 portes
1,6l Selecta : SX 5 portes
1,8l : GT 3 portes , SLX 5 portes
2,0l 16v : 16v ABS
1,7l D : Pop 3 et 5 portes
1,9l D : SX 5 portes
1,9l TD : GT 3 portes, SX 5 portes

En Juillet 1994, pour le millésime 1995, la direction assistée est de série sur toutes les versions de Pop.

La Tipo arrive en fin de vie en 1995 car elle va être remplacée par les Fiat Bravo et Brava (3 et 5 portes au design radicalement différent). Pour sa dernière année de commercialisation, la gamme est une dernière fois revue et très largement simplifiée. Les moteurs les plus puissants en essence sont purement et simplement devenus indisponibles et les dénominations changent complètement.

A présent, l’entrée de gamme se nomme Start et est proposée avec le 1,4l ou le 1,7l D. L’équipement se rapproche de celui de la Pop mais avec quelques accessoires en suppléments : appuis têtes avant et arrière pleins, accoudoir avant, direction assistée, rétroviseurs manuels et vitres teintées.
En option, on peut avoir le pack sécurité, la peinture métal, la banquette 1/3 2/3, la centralisation, les vitres électriques avant (sauf 3 portes où elle sont en série) et le toit ouvrant manuel.

Enfin la gamme se clos avec la version Quartz, disponible avec le 1,6l, le 1,9l D et le TD qui se rapproche de ce qu’offrait la SX jusque là. Elle offre en plus de la Start, le compte tours, les vitres avant électriques, la centralisation, la console centrale longue, le check control, l’intérieur en velours, le volant réglable en hauteur, la banquette 1/3 2/3, les pare choc et les rétroviseurs ton carrosserie.
En option, on peut avoir en plus, la climatisation, le toit ouvrant électrique, les anti brouillard, les lave phares, les rétroviseurs électriques et les jantes alliage.

Coté moteurs, il y a une très légère modification des injections qui changent les puissances de certains modèles : le 1,4l passe à 71ch (+3ch), le 1,6l à 76 (+1ch) et le 1,9l D à 65ch (-3ch).

La gamme Tipo 1995 :
1,4l : Start 3 et 5 portes
1,6l : Quartz 5 portes
1,7l D : Start 3 et 5 portes
1,9l D : Quartz 5 portes
1,9l TD : Quartz 5 portes

La production totale de Fiat Tipo s’établie à 1 905 276 exemplaires. La fin de production intervient en en octobre 1995.

Les caractéristiques techniques :
1,4l : 1988-1989
1372cc alimenté par un carburateur double corps
70ch à 6000 t/m
Couple de 10,8Mkg à 2900 t/m
Vitesse max : 161 km/h
0 à 100 : 13,0s
1000 DA : 34,7s
Poids : 990 kg

1,4l : 1990 - 1992
1372cc alimenté par un carburateur double corps
76ch à 6000 t/m
Couple de 10,8 Mkg à 2900 t/m
Vitesse max : 167 km/h
0 à 100 : 13,0s
1000 DA : 34,7s
Poids : 990 kg

1,4l i.e. : 1992 -1994
1372cc alimenté par une injection mono point + catalyseur
69ch à 6000 t/m
Couple de 10,8 M/kg à 3000 t/m
Vitesse max : 160 km/h
0 à 100 : 12,6s
1000 DA : 34,2s
Poids : 990 kg

1,4l i.e. : 1995- 1995
1372cc alimenté par une injection mono point + catalyseur
71ch à 6000 t/m
Couple de 11,0 Mkg à 3000 t/m
Vitesse max : 161 km/h
0 à 100 : 15,5s
1000 DA : 37,8s
Poids : 1020 kg

1,6l : 1988- 1989
1580cc par un carburateur double corps
82ch à 6000 t/m
Couple de 13,3 m/kg à 2900 t/m
Vitesse max : 172 km/h
0 à 100 : 12,0s
1000 DA : 33,7s
Poids : 1000 kg

1,6l : 1990- 1992
1580cc par un carburateur double corps
84ch à 5800 t/m
Couple de 13,3 m/kg à 2900 t/m
Vitesse max : 175 km/h
0 à 100 : 12,0s
1000 DA : 33,7s
Poids : 1000 kg

1,6l i.e. : 1992- 1994
1580cc alimenté par une injection mono point + catalyseur
75ch à 6000 t/m
Couple de 12,6 m/kg à 3000 t/m
Vitesse max : 170 km/h
0 à 100 : 12,4s
1000 DA : 34,0s
Poids : 1020 kg

1,6l i.e. : 1995- 1995
1580cc alimenté par une injection mono point + catalyseur
76ch à 6000 t/m
Couple de 13,0 m/kg à 3000 t/m
Vitesse max : 170 km/h
0 à 100 : 12,4s
1000 DA : 34,0s
Poids : 1050 kg

1,8l : 1990- 1992
1756cc alimenté par une injection multi point
109ch à 6000 t/m
Couple de 14,3 m/kg à 3000 t/m
Vitesse max : 183 km/h
0 à 100 : 12,0s
1000 DA : 33,0s
Poids : 1140 kg

1,8l : 1992- 1993
1756cc alimenté par une injection multi point + catalyseur
105ch à 6000 t/m
Couple de 14,3 m/kg à 3000 t/m
Vitesse max : 183 km/h
0 à 100 : 12,0s
1000 DA : 33,0s
Poids : 1140 kg

1,8l boite longue : 1993- 1994
1756cc alimenté par une injection multi point + catalyseur
103ch à 6000 t/m
Couple de 14,0 m/kg à 3000 t/m
Vitesse max : 183 km/h
0 à 100 : 12,2s
1000 DA : 33,5s
Poids : 1150 kg

1,8l boite courte : 1993- 1994
1756cc alimenté par une injection multi point + catalyseur
103ch à 6000 t/m
Couple de 14,0 m/kg à 3000 t/m
Vitesse max : 183 km/h
0 à 100 : 12,0s
1000 DA : 33,0s
Poids : 1150 kg

1,8l 16v. : 1989- 1992
1756cc alimenté par une injection multi point
136ch à 6250 t/m
Couple de 16,7 m/kg à 4600 t/m
Vitesse max : 204 km/h
0 à 100 : 8,5s
1000 DA : 29,4s
Poids : 1100 kg

2,0l 16v. : 1992- 1993
1995cc alimenté par une injection multi point + catalyseur
145ch à 6250 t/m
Couple de 17,6 m/kg à 5000 t/m
Vitesse max : 207 km/h
0 à 100 : 8,4s
1000 DA : 29,2s
Poids : 1180 kg

2,0l 16v. : 1993- 1994
1995cc alimenté par une injection multi point + catalyseur
139ch à 6000 t/m
Couple de 18,3 m/kg à 4500 t/m
Vitesse max : 202 km/h
0 à 100 : 9,8s
1000 DA : 30,2s
Poids : 1180 kg

1,7l D : 1988- 1995
1697cc alimenté par une injection
57ch à 4600 t/m
Couple de 10,0 m/kg à 2900 t/m
Vitesse max : 150 km/h
0 à 100 : 17,8s
1000 DA : 38,0s
Poids : 1060 kg

1,9l D : 1990- 1994
1929cc alimenté par une injection
65ch à 4600 t/m
Couple de 12,1 m/kg à 2000 t/m
Vitesse max : 160 km/h
0 à 100 : 16,5s
1000 DA : 36,9s
Poids : 1090kg

1,9l D : 1990- 1995
1929cc alimenté par une injection
68ch à 4600 t/m
Couple de 12,1 m/kg à 2000 t/m
Vitesse max : 160 km/h
0 à 100 : 16,5s
1000 DA : 36,9s
Poids : 1110kg

1,9l TD : 1995- 1995
1929cc alimenté par une injection et un turbo
90ch à 4100 t/m
Couple de 19,0 m/kg à 2400 t/m
Vitesse max : 175 km/h
0 à 100 : 12,0s
1000 DA : 34,0s
Poids : 1160 kg

Les séries spéciales :
Tipo Siena 1990 :
En 1990, une Tipo bas de gamme mais avec une présentation plus flatteuse est proposée à la vente en France avec le 1,4l de 76ch.
Elle profite d’une décoration spécifique, de pare choc peints, des rétroviseurs réglables depuis l’intérieur, de siège avec appuis pleins, d’un autoradio, de la console centrale et du compte tours.
Elle peut recevoir en option une peinture métal, une direction assistée, le toit ouvrant ou la banquette 1/3 2/3.

Tipo Pop 1990 :
A partir de juillet 1990, la Tipo Pop vient proposer une version peu onéreuse mais aussi peu équipée de la Tipo. Disponible avec les moteurs les moins puissantes (1,4l et 1,7l D), elle a une présentation sympathique avec son tissu écossais gris. Par rapport au modèle elle base, elle a les clignotants blancs et une sellerie plus gaie mais son équipement est très limité.
Malgré tout, cette série spéciale va plaire et intégrera la gamme des finitions dans l’avenir.

Image

Tipo Smart : 1990
Dans les pays où est proposé le moteur 1,1l, cette série spéciale vient remplacer purement et simplement le modèle d’appel équipé de ce moteur Fire avant l’arrêt de fabrication de cette Tipo afin d’écouler les stocks. Seul le nom change, l’équipement reste le même, la présentation étant à peine différente.

Image

Tipo York : 1990
Disponible avec le 1,4l ou le 1,6l, la York est réservée au marché italien. Elle propose un système d’alimentation en carburant différent afin de réduire les consommations et les émissions polluantes. On reconnait ces modèles à leur filtre à air positionné différemment.

Image

Tipo Moonlight : 1991
Cette Tipo se reconnait immédiatement à son grand toit ouvrant électrique en toile recouvrant pratiquement la totalité du pavillon. Elle se base sur un modèle 1,6l AGT avec pare chocs et coques de rétroviseurs ton carrosserie et n’est disponible qu’en Italie. Une seule couleur connue : un bordeaux métal.

Image

Tipo Estivale 1991 :
Les Estivale sont des séries spéciales récurrentes chez Fiat qui touchent pratiquement tous les modèles durant le printemps . Elles proposent, une Fiat avec un supplément d’équipement un peu récurrent à partir du modèle le moins équipé. La Tipo a droit à sa déclinaison Estivale en 1991 qu’on reconnait à sa peinture intégralement blanche ou bleu océan, un autoradio, un toit ouvrant, une décoration spécifique, une sellerie très colorée, 2 rétroviseurs peints de la couleur de la carrosserie et un porte clé spécifique.
Seule la peinture métal est en option. Le seul moteur disponible est le 1,4l.

Image

Image

Tipo Perfect 1992 :
Si on est habitué aux Tipo bas de gamme, il y a aussi celles qui en offrent plus que les autres. La Perfect en 1992 propose un intérieur cuir intégral, un volant spécifique et un pommeau cuir, la climatisation, des jantes alliage, un lecteur CD et les anti brouillard avant. Basée sur une Tipo 1,6l AGT S, elle offre un luxe d’équipement qui se passe d’option.

Tipo Suite : 1992
Disponible un peu partout en Europe, la Suite est un modèle au superlatif. Elles se base sur une Tipo SX déjà bien équipée mais à laquelle Fiat ajoute encore un intérieur spécifique en cuir noir ou bordeaux et un volant cuir en cuir d’un dessin différent. En option le volant peu aussi être en bois. Elle est équipée d’origine du 1,6l en Italie mais en Europe, elle peut aussi être commandées avec le 1,4l ou le 1,8l.

Image

Image

Tipo Clip : 1992
Il s’agit d’une Tipo d’un équipement intermédiaire entre la S et la SX uniquement équipée du 1,4l.

Image

La Fiat Tipo dans le monde :
La Tipo n’a pas eu qu’une seule de chaine de production en Italie. Le Brésil a eu sa version locale produite dans l’usine de Betim. Ce sont 12 570 exemplaires de la Tipo qui sont sortis des chaines à partir de 1996, soit après l’arrêt de la production en Europe. La Tipo n’est arrivée qu’à partir de 1993 sur le marché brésilien avec des modèles arrivant directement d’Italie mais sa réputation sur le marché local va être vite mise à mal après une rumeur d’incendie inexpliqué. Malgré un beau record de ventes en 1995, 85 281 Tipo vendues, la production locale va vite stoppée dès 1997 à cause de cette rumeur.

Image

Image

Aussi produite en Turquie dans les usines de Tofas comme d’autres Fiat, elle est strictement identique à la Tipo italienne. 49 766 exemplaires ont été vendues sur le marché local turc.

Image

Image
Renault Clio 3 1,5l Dci 85 Expression 2006
Renault Laguna 2,2l Dci 150 Carminat 2004
Alfa 156 3,2l GTA 250 Selespeed 2004
Lancia Kappa SW 2,4l JTD 136 LS Pack 1998
Avatar de l’utilisateur
psal24
Modérateur
Modérateur
 
Messages: 13165
Inscription: Jeu Fév 12, 2004 7:00 am
Localisation: Essonne (91)

Retourner vers Les dossiers

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 2 invités