Site Announcements

Accès direct au site Lancia Net :
Image

Bienvenue à toutes et à tous sur le forum Lancia Net, forum du site et du club Lancia Net.

Véritable lieu d'échange entre passionnés de la marque, n'hésitez pas à venir vous y présenter. Et n'oubliez pas de consulter la FAQ, où vous trouverez bon nombre d'informations précieuses pour nos belles !


Obtenez vos entrées à 10€ au lieu de 14€ pour la salon Epoqu'auto à Lyon grâce au club !

Lancia Delta 2

Découvrez les nombreux dossiers Lancia Net ! Bonne lecture !

Lancia Delta 2

Messagede psal24 » Ven Sep 05, 2014 12:35 pm

Remplacement attendu :
La Lancia Delta première du nom a été un colossal succès en terme de ventes, en terme d’image surtout grâce aux versions sportives (HF Turbo) et hyper sportives (4WD et Intégrales) pour Lancia. Mais le temps est venu de renouveler cette compacte car elle apparait complètement dépassée face à la concurrence en 1993. Même la Prisma apparue après la Delta, qui n’est autre qu’une version à coffre de la Delta, a été remplacée par la Dedra dès la toute fin de 1989.
Les ventes de Delta sont devenues quasiment anecdotiques en ce début des années 90 et Lancia se prive d’une rentrée d’argent importante car ce type de modèle représente les plus gros volumes de ventes en Europe.
La base technique utilisée sera une version modernisée de la Fiat Tipo qui donnera naissance aux Lancia Dedra de 1994, Alfa 145, 146, 155, GTV 916 et Spider, … La Lancia Delta 2 va donc bénéficier de la dernière évolution de ce châssis revu et corriger.
Mais être l’héritière d’un nom devenu mythique n’est pas si simple, surtout quand on ne se contente pas de remplacer sa devancière mais qu’on évolue dans une direction légèrement différente. Si les versions les plus sportives ne seront plus soutenues à coup d’engagements en rallye, elles seront encore malgré tout présentes afin de proposer une alternative aux désormais mythiques Intégrale mais sans en reprendre le package technique ou surpasser les modèles sortants.

Image

Image

Image

Pas question de faire du neuf avec du vieux :
A partir de 1991, il devient urgent de remplacer la Delta lancée en 1979. La future Lancia Delta 2 se positionne immédiatement au dessus de la Fiat Tipo dont elle dérive étroitement. Si la Fiat est commercialisée depuis 1988, elle subit de profondes mutations de sa base technique afin d’être à même de survivre de nombreuses années tout en étant déclinable à l’envie : coupé, cabriolet, berline ou break au sein des 3 marques généralistes du groupe (Alfa, Fiat Lancia).

Image

Si la Delta 2 part de la seconde série de Fiat Tipo, elle va récupérer bon nombre d’éléments en provenance de la Lancia Dedra. Le centre de style interne va donner sa propre personnalité à la Delta malgré tout. Ainsi la cellule centrale est intégralement reprise (par brise, portes, agencement intérieur) avec de subtiles changements qui vont affiner le style de la Delta et la faire un peu plus ressembler à la précédente version.

Les poignées de portes ne sont plus chromées mais noires mat avec un dessin très légèrement différent, qu’on retrouvera sur les toutes dernières Dedra. L’avant est largement remanié mais garde un esprit similaire à la Dedra. La calandre est un peu plus petite, les feux avant un peu plus pincées avec des feux de position posés aux extrémités alors que les clignotants descendent sur le pare choc avant. Les répétiteurs latéraux sont positionnés plus haut sur les ailes avant, les montants de pare brise sont noirs mats tout comme les rétroviseurs. L’avant parait un peu plus fin, plus dynamique, plus stylée là où la Dedra fait un peu plus imposante et luxueuse.

Par contre à l’arrière, c’est un changement de taille puisque la Dedra perd sa malle arrière classique au profit d’un hayon, raccourcissant visuellement la Delta par rapport à une Dedra. Malgré tout, l’esprit au niveau du style reste le même. Le dessin du pare choc arrière respect celui de la Dedra mais dans une version plus courte.

Image

Image

Image

En bonne compacte des années 90, la Delta 2 mesure environ 4m de long (4,011m) pour une hauteur de 1,430m, 1,759m de haut et repose sur un empattement de 2,540m

A l’intérieur, la Delta 2 s’inspire fortement de la Dedra mais se différencie légèrement la encore … du moins pour l’instant car la Dedra à partir de 1995 finira par récupérer par étapes successives le même mobilier.
On note immédiatement que le vrai bois est remplacé par du vrai plastique. En plus, il faut atteindre certains modèles haut de gamme pourra voir ce faux bois alors que la Dedra en propose du vrai même sur les modèles les plus bas de gamme. Le haut du tableau de bord est spécifique mais les commandes restent répartis de la même façon.

Image

Image

Image

Image

Au niveau des motorisations, c’est la Dedra qui fournit les blocs dans l’esprit Lancia avec des cylindrées d’entrée de gamme plus importantes que la Fiat Tipo (pas de 1400cc en France ou en Italie mais pour quelques pays, on retrouve une version de base équipé du 1,4l de la Tipo en version injection).

En entrée de gamme, on retrouve un moteur issu de la Tipo : le 1,6l de 75ch (1581cc) est reconnu pour être relativement vif et nerveux tout en préservant les consommations. Avec seulement 8 soupapes il permet d’obtenir des relances suffisantes et l’étagement de la boite permet d’obtenir un semblant de vivacité sur les 3 premiers rapports.

Suit le 1,8l de 103ch (1756 cc) qu’on retrouve déjà sur la Dedra. Ce double arbre est assez mélodieux et procure de bonnes relances. Déjà connu, ce moteur ne pose pas de souci fiabilité mais consomme un peu trop par rapport à la concurrence.

Image
1,8l

Enfin, le 2,0l 16v de la Théma et non pas la version à 8 soupapes de la Dedra s’invite sous la capot de la Delta. Avec ses 139ch (contre 117 sur la Dedra), sa vitesse maxi supérieure à 200 km/h et son 0 à 100 en 9,6s, laisse croire à des prétentions sportives.

Image

Toutes les boites de vitesses sont à 5 rapports. Pas de boite automatique au programme.

La série 1 : 1993 / 1996 :
Après un investissement de 700 milliards de Lire, la présentation au salon de Genève 1993 est officielle. La reprise du nom Delta parait tellement évidente pour le constructeur qu’il n’est pas envisagé à un seul instant que la nouvelle venue change de nom par rapport à sa devancière alors qu’il en pourtant est ainsi chez Lancia depuis des années. Il s’agit de s’appuyer solidement sur le succès de ce patronyme (à la manière d’une Golf) et de le faire perdurer et évoluer.
La commercialisation débute au mois d’avril avec une gamme réduite pour l’instant à 3 moteurs et 3 niveaux de finition : Base, LE (Elégance) et LS (Sport).
On peut combiner ainsi les divers moteurs et finitions :
1,6 ie : Base et LE
1,8l ie : Base et LE
2,0l 16v : Base et LS

La version de base a un intérieur en tissu, une direction assistée, une ventilation manuelle, des jantes tôles, des rétroviseurs réglables depuis l’intérieur, un volant réglable en hauteur et des vitres teintées. Mais elle n’a pas d’antibrouillard à l’avant, pas d’appui tête à l’arrière, pas d’accoudoir à l’avant. Toutefois, les vitres électrique à l’avant et la centralisation des portes sont de série, ce qui permet de mettre env ente un modèle mieux équipé que la moyenne française de l’époque dans cette catégorie.

Image

Image

Image
Base

La LE permet d’avoir un équipement enrichi d’une ventilation manuelle à panel digital, de jantes alliage, de rétroviseurs à réglages électriques, des anti brouillard avant, un siège conducteur réglable en hauteur avec support lombaire, des vitres électriques à l’arrière, l’alcantara, un tableau de bord plus complet (voltmètre et température d’huile), et les appuis tête arrières.

La LS y ajoute des rétroviseurs rabattables électriquement, l’aileron, les sièges Recaro, un volant et un pommeau en cuir et la climatisation automatique.

En option, on peut commander le toit ouvrant, un autoradio, l’ABS, la climatisation ou l’aileron

L’intérieur en Alcantara peut être choisi parmi 6 coloris et 5 types de revêtement en tissus sont proposés. Au niveau peinture, 10 teintes sont proposées. Le choix est donc vaste pour se personnaliser sa Delta.

Image
LS

A partir de 1994, si vous trouviez la version la plus puissante trop placide, si vous vouliez retrouver un peu de folie de feue l’Intégrale, une version Turbo du 2,0l 16v arrive. Avec 186 ch, on pouvait s’attendre peut être à mieux quand les dernières versions d’Intégrale dépassaient les 220ch mais avec seulement 2 roues motrices, les sensations de puissance sont bien là. Nommée HF bien entendu , cette Delta se reconnait immédiatement. Sans être aussi exubérantes que sa précédente version cette Delta HF 2,0l Turbo 16v se pare d’un pare choc avant, d’ailes avants plus larges et de jantes spécifiques. Un logo HF jaune trône sur la calandre. Les anti brouillards sont plus petits et des crevées sont ouvertes dans la calandre. La vitesse maxi est de plus de 220 km/h avec un 0 à 100 effectué en seulement 7,5s.

Image
2,0l Turbo 16v

Si l’aileron à l’arrière est de série, il est possible de commander une suspension pilotée en option qui donne un touché de route encore amélioré.

Image

Image

A l’intérieur, les sièges sont d’un dessin différent, proche de celui des dernières Intégrale. Recouvert d’alcantara, ils sont très enveloppant à l’avant et légèrement aussi à l’arrière. Pas besoin de filet, de couture rouge ou d’autre artifice pour donner à cet intérieur un aspect sportif, ces Recaro suffisent. L’alcantara est de série soit gris, soit beige.

Au niveau équipement, 2 niveaux sont disponibles. Elle est disponible en HF (avec un équipement équivalent à la LE plus le volant et le pommeau cuir et l’ABS mais sans les vitres électrique à l’arrière) et HF LS (avec en plus la suspension pilotée, les sièges Recaro, la climatisation).

Image

Image

Image

Image

Image

Fin 1994, apparait enfin la motorisation diesel qui existe pourtant déjà chez Lancia. Le 1,9l Tds de 90ch est repris de la Dedra sans modification, si ce n’est sa dénomination car il se nomme simple td sur la Delta. S’il n’est pas un foudre de guerre il est tout de même plutôt vif sur les premiers rapports, très économique et sa fiabilité n’est plus à démontrer.

Image
1,9l td

A noter que toutes les Delta sont à présent équipées de l’airbag conducteur en série. A part cet ajout , les équipements des versions de base ou LE ne changent pas.

En même temps apparait une finition nommée GT qui s’équipe du 2,0l 16v (mais aussi avec le 1,8l en Italie). Cette finition remplace celles qui existaient sur cette motorisation en France, la finition LS étant à présent exclusive à la HF. La GT permet d’avoir un équipement pratiquement équivalent à celui de la LS et une présentation tournée vers le sport comme la HF. A l’équipement de la LE, on ajoute l’ABS, les sièges Recaro et l’aileron.

Image
GT

La gamme se décompose ainsi :
1,6l base et 1,6l LE
1,8l LE
2,0l GT
2,0l HF et 2,0l HF LS
1,9l td base et 1,9l td LE

Image

Après 2 ans de commercialisation, en 1995, apparait une nouvelle carrosserie sur compacte de Lancia. Totalement inédite sur une Delta, un coupé à 3 portes arrive afin de dynamiser la ligne des versions les plus sportives en particulier mais pas seulement.
Nommée HPE, cette Delta à 3 portes ne diffère en rien de face ou vue de l’arrière d’une Delta à 5 portes. Le profil par contre permet de se rendre compte de la différence entre les 2 modèles. Le bas de caisse intègre d’officie des formes plus sportives au niveau des passages de roues.
Les sièges sont d’origine plus enveloppant sans pour autant se rapprocher de la carrure des sièges Recaro mais ces derniers sont disponibles sur les versions hautes ou en option sur le reste de la gamme.

Image

Image

Image

Image

Il est possible de commander sa Delta HPE avec toutes les motorisations suivantes : 2,0l 16v, 2,0l HF Turbo, 1,9l Tds.

Image

Les 10 teintes de carrosseries dont 6 métallescentes sont au programme de la HPE. La calandre est identique mais elle peinte dans le ton de la carrosserie.

Les vitres électriques, les anti brouillards, les appuis têtes avant et arrière, la banquette asymétrique, le siège conducteur réglable en hauteur, le verrouillage centralisé, l’airbag conducteur sont de série sur toutes les HPE, la td s’avérant la moins bien équipée de toutes puisqu’elle n’offre rien de plus que cette liste pourtant déjà bien complète.
La 2,0l 16v ajoute des jantes en 15 pouces en alliage, l’alcantara, les manomètres de température d’huile et un voltmètre, l’ABS et les sièges Recaro.
La Turbo HF y ajoute des pneus plus larges, le volant et le pommeau en cuir, la climatisation et peut recevoir en option une suspension pilotée qui était de série sur les premiers modèles en 5 portes.
Les principales options des HPE sont l’autoradio, le toit ouvrant, la climatisation et l’antivol.

Image

Dans le même temps, toutes les Delta sont équipées d’une clé à puce avec anti démarrage (sauf td, il faudra attednre 1996 pour ça).

La série 2 : 1996 / 1998 :
La seconde série débute en Mars 1996 durant le salon de Genève avec des améliorations au niveau des motorisations après seulement 3 ans d’existence.

On reconnait ces nouveaux modèles à leur calandre à barrettes chromées et non plus noires mates et à leurs rétroviseurs et montants de portes ton caisse.
A l’intérieur, ce n’est pas la révolution : on note par exemple le bouton de warning qui migre en haut de la planche de bord et les commandes de vitres électriques qui changent légèrement mais restent au mêmes emplacements.

Image

L’entrée de gamme est toujours le 1,6l mais à présent avec ses 103ch au lieu de 75, ses performances n’ont plus rien d’une voiture sous motorisée. Avec ses 1581cc et sa nouvelle culasse à 16 soupapes, ce moteur est une entrée en matière relativement musclée mais malgré tout économique. La puissance maxi est disponible plus tôt, la vitesse de pointe est largement supérieure le tout pour une consommation quasi identique. Un bon choix pour les petits budgets. Même la HPE va en bénéficier.

Image
1,6l 16v

Le 1,8l est conservé mais passe de 103 à 113ch grâce à l’ajout d’une culasse à 16 soupapes mais il n’est pas disponible sur la HPE. Ses performances progressent légèrement (+10 km/h en pointe et -0,5s sur le 0 à 100). La puissance est présente un peu plus tôt.

Apparait aussi un nouveau 1,8l dans une nouvelle cylindrée (1747 cc au lieu de 1756). Plus moderne avec son variateur de phase (VVT) : il en résulte un bloc de 130ch qui remplace le 2,0l 16v. Ce dernier se vend peu avec les Delta et Dedra et n’existe pas avec la Kappa. Il disparait donc complètement du catalogue de la marque.
Ce nouveau 1,8l vvt est brillant, sympathique à l’oreille et avec des performances de premiers plans.

Image
1,8l vvt

Sans modification, les 2,0l Turbo 16v et 1,9l Td sont reconduits dans une gamme de finition qui évolue légèrement. Toutefois le 2,0l Turbo n’est disponible à présent qu’avec la carrosserie HPE à 3 portes alors que cette même HPE propose désormais son entrée de gamme avec le 1,6l 16v.

A l’intérieur, il y a de petites évolutions. Les sièges Recaro sont à présent mi alcantara (gris ou beige) mi cuir (noir). Le volant n’est plus à 3 mais 4 branches avec un dessin proche de celui de la Kappa.

Pour la berline, l’entrée de gamme est à présent nommée LE et comprend en série la direction assistée, les vitres avant électriques, le verrouillage centralisé, le volant réglable en hauteur et l’airbag conducteur.

La LS n’est plus le haut de gamme : cette finition est remplacée par la LX (Exclusive) qui offre en série les anti brouillards avant, les rétroviseurs électriques dégivrants, le siège conducteur avec réglage en hauteur et lombaire, l’accoudoir avant, les vitres arrière électriques, les jantes alliage en 14 pouces, l’alcantara, les appuis têtes arrière et la banquette arrière asymétrique.

La version GT est conservée sur la 5 portes mais n’est proposée qu’avec le 1,8l VVT uniquement dans certains pays. Elle a un équipement s’approchant de la Delta LX mais sans le support lombaire du siège conducteur ou l’accoudoir avant car les sièges sont les Recaro mi cuir mi alcantara qui n’en disposent pas. Elle est livrée avec en plus des seuils de portes inox, l’ABS, l’aileron, des jantes alliage en 15 pouces et des manomètres supplémentaires.

Les options génériques sont : la climatisation, l’ABS, le toit ouvrant, l’autoradio, l’antivol ou l’aileron avec les seuils de portes.

Image

Image

De son coté, la Delta HPE vie sur sa propre lancée avec une gamme qui lui est spécifique. Elle est proposée avec le nouveau 1,6l 16v, le 1,8l vvt, le démoniaque 2,0l Turbo 16v et le brave 1,9l td.

L’équipement général de la HPE est tout aussi complet que sur la berline. On trouve en série la direction assistée, les rétroviseurs à réglage manuel, les vitres électriques, le verrouillage centralisé, le siège conducteur réglable en hauteur, la banquette asymétrique, les 4 appuis têtes et l’airbag conducteur.
A noter que la version 1,6l 16v est la moins bien équipée et qu’elle est la seule à ne pas disposer des ailes avant larges.
La td ajoute à ces équipements les rétroviseurs à réglages électriques, le support lombaire du siège conducteur et l’aileron.
La 1,8l vvt propose en plus des jantes alliage, la sellerie Recaro mi cuir mi alcantara, l’ABS, les anti brouillards et un manomètre de température d’huile avec un voltmètre,
Enfin, la HF complète encore cette liste avec ses jantes spécifiques, les seuils de portes, le volant et le pommeau en cuir, la climatisation et un viscodrive, la suspension pilotée restant une option.

Image

La gamme se décompose ainsi :
Delta berline :
1,6l LE
1,6l LX
1,8l LX
1,8l VVT GT
1,9l td LE
1,9l td LX

Delta HPE :
HPE 1,6l
HPE 1,8l vvt
HPE 2,0l HF
HPE td

La série 3 : 1998 / 2000 :
Fin 1997, pour l’hiver, apparait la dernière série de modifications de la Delta 2. On reconnait immédiatement ces modèles à leur carrosserie intégralement peinte d’un seul et même ton : il n’existe plus de délimitation mat sur les pare chocs ou sur les protections des portes, tout comme les Dedra au même moment. D’ailleurs ces 2 sœurs partagent désormais le tableau de bord de la Delta à peine retouché. Les feux arrière sont à présent intégralement rouge.

Image

Image

Image

Mal à l’aise dans la gamme de moteur, coincé entre le 1,6l 16v de 103 ch et le 1,8l vvt de 130 ch, le 1,8l de 113 ch est abandonné.

La gamme s’est réduite à une seule finition pour la berline 5 portes : uniquement disponible en LS avec tous les moteurs sauf le 2,0l Turbo (ce qui laisse le 1,6l 16v, le 1,8l VVT et le 1,9l td de proposés), elle dispose toujours d’un bon niveau d’équipement qui se situe entre ce qu’ont été la LE et la LX avec l’accès à quelques options intéressantes.

On trouve en série : l’airbag conducteur, les vitres électriques avant, le verrouillage centralisé, les feux à réglage électrique, les rétroviseurs dégivrants à réglages électriques, le volant réglable en hauteur, la banquette asymétrique, les anti brouillards, l’accoudoir avant, l’alcantara et la climatisation automatique.
Il faut passer par le catalogue d’options pour obtenir le rabattage des rétroviseurs, l’ABS, l’aileron, la télécommande de déverrouillage, ou les vitres arrières électriques.
Les jantes sont en tôle en 14 pouces de série et la 1,8l VVT peut être équipée en option de sièges Recaro mi cuir mi alcantara avec volant et pommeau en cuir.
La sellerie n’est plus intégralement en alcantara mais elle mêle le tissu sur les cotés et alcantara au milieu avec un accoudoir à l’avant comme sur les Dedra (mais indisponible sur les HPE). La palette de couleur de la sellerie n’est plus aussi large puisque 2 teintes seulement sont proposées : bleu et beige.

Image

Image

Image

Image

Le coupé HPE évolue lui aussi de la même façon que la berline. La peinture se fait intégrale, les feux arrières sont rouges et elle bénéficie de toutes les motorisations disponibles. L’intérieur n’a pas droit à la sellerie mêlée tissus et alcantara.

Au niveau de l’équipement, les versions équipées du 1,6l 16v et du 1,9l td se rapproche des berlines : jantes tôles, rétroviseurs non rabattables et sièges en tissus. L’ABS reste une option, de même que les sièges sport (cuir et alcantara) avec volant et pommeau en cuir mais la climatisation automatique est de série.
La 1,8l VVT ajoute des jantes alliage en 15 pouces en série.

Image

Image

Image

Tous ces modèles de HPE proposent aussi en option un kit sport créé par Zender et réservé en série à la 2,0l Turbo HF, elle-même offerte d’office avec des jantes alliage en 16 pouces ainsi que les rétroviseurs rabattables et les sièges sport mi cuir mi alcantara. Elle propose toujours en option la suspension pilotée.
L’aileron arrière est à présent différent de celui de la berline et déborde sur le hayon en présence du kit sport.

Image

Image

Image

Image

Image

Image

Image
HPE HF

Et si le kit sport est bien plus viril sur ces dernières HPE, il complète la montée en puissance du 2,0l Turbo 16v qui passe de 186 à 193 ch. Un peu timide comme évolution toutefois.

A partir de fin 1998, une petite série de Delta 5 portes a été disponible avec un équipement simplifié : plus d’anti brouillard, plus de climatisation automatique (juste la ventilation manuelle sans la régulation) afin de proposer un prix d’appel encore plus faible.

L’arrêt de la production intervient à la fin de 1999 alors qu’au début de l’année 2000, seule reste la version 2,0l Turbo reste au catalogue pour quelques mois encore.

Aucune réelle descendance n’est en vue avant l’arrivée de la Delta 3 en 2008. La lybra se substitue à la Dedra avec leurs malles apparentes, mais il n’y a plus eu de compacte pendant de nombreuses années chez Lancia. Avec une production 3 fois plus faible que son ainée, la Delta 2 n’a connu que 138 980 exemplaires.

Avec le retrait de l’engagement de Lancia en championnat du monde des rallyes, la Delta 2 n’a pas eu droit à des versions au moins aussi démoniques que son ainée : pas de version à 4 roues motrices, pas de version à plus de 200 ch, pas d’évolution significative en puissance pour optimiser l’existant dans les versions les plus sportives.

On peut regretter des projets avortés pour la Delta 2 comme une boite de vitesses semi automatique où la pédale d’embrayage disparait au profit d’un système qui permet de passer les vitesses sans le pied gauche. Dans le même ordre d’idée est resté dans les cartons un projet de moteur à 5 cylindres de 2,3l de cylindrée dont une version turbo promettait 250ch sur un châssis équipé d’une transmission intégrale et d’une boite à 6 rapports afin de remplacer les versions les plus musclées de la Delta 1.

[b]Les caractéristiques techniques : (/b]
1,6l : de 1993 à 1996, 1581 cc, 75 ch à 6000 t/m, vitesse max de 172 km/h, 0 à 100 en 13,8s
1,6l 16v : de 1996 à 1999, 1581 cc, 103 ch à 5750 t/m, vitesse max de 190 km/h, 0 à 100 en 11,0s
1,8l : de 1993 à 1996, 1756 cc, 103 ch 6000 t/m, vitesse max de 185 km/h, 0 à 100 en 11,8s
1,8l 16v : de 1996 à 1997, 1756 cc, 113 ch 5800 t/m, vitesse max de 195 km/h, 0 à 100 en 10,3s
1,8l VVT : de 1996 à 1999, 1747 cc, 130 ch à 6300 t/m, vitesse max de 200 km/h, 0 à 100 en 9,4s
2,0l 16v : de 1993 à 1996, 1995 cc, 139 ch à 6000 t/m, vitesse max de 206 km/h, 0 à 100 en 9,4s
2,0l Turbo HF : de 1993 à 1998, 1995 cc, 186 ch à 5500 t/m, vitesse max de 220 km/h, 0 à 100 en 7,2s
2,0l Turbo HF : de 1998 à 2000, 1995 cc, 193 ch à 5500 t/m, vitesse max de 220 km/h, 0 à 100 en 7,2s
1,9l td : de 1994 à 1999, 1929 cc, 90 ch à 4100 t/m, vitesse max de 175 km/h, 0 à 100 en 13,8s
Renault Clio 3 1,5l Dci 85 Expression 2006
Renault Laguna 2,2l Dci 150 Carminat 2004
Alfa 156 3,2l GTA 250 Selespeed 2004
Lancia Kappa SW 2,4l JTD 136 LS Pack 1998
Avatar de l’utilisateur
psal24
Modérateur
Modérateur
 
Messages: 13168
Inscription: Jeu Fév 12, 2004 7:00 am
Localisation: Essonne (91)

Retourner vers Les dossiers

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 1 invité

cron