Site Announcements

Accès direct au site Lancia Net :
Image

Bienvenue à toutes et à tous sur le forum Lancia Net, forum du site et du club Lancia Net.

Véritable lieu d'échange entre passionnés de la marque, n'hésitez pas à venir vous y présenter. Et n'oubliez pas de consulter la FAQ, où vous trouverez bon nombre d'informations précieuses pour nos belles !


Obtenez vos entrées à 10€ au lieu de 14€ pour la salon Epoqu'auto à Lyon grâce au club !

Lancia Musa

Découvrez les nombreux dossiers Lancia Net ! Bonne lecture !

Lancia Musa

Messagede psal24 » Mer Juin 18, 2014 9:07 am

Image

Une nécessité dans une gamme complète :
Dans les années 90, les monospaces sont devenus des véhicules incontournables pour les familles. Pratiquement toutes les marques se sont lancées avec plus ou moins de bonheur à la conquête de ce marché non seulement lucratif mais qui évolue encore et toujours. Ainsi, si les premiers monospaces étaient de grande taille, petit à petit, des modèles plus compactes venant même concurrencer les citadines ont été lancés. Le succès du Scénic de Renault laisse augurer de belles perspectives de ventes et l’arrivée du Modus, encore plus petit, laisse Renault plein d’espoir pour dominer le monde du monospace, quelque soit les dimensions.
Fiat a utilisé ses liens déjà anciens dans le domaine des véhicules utilitaires pour lancer en 1994 le Lancia Zeta et le Fiat Ulysse, clones des Peugeot 806 et Citroën Evasion afin de se lancer sur ce marché.
Mais pour occuper une plus large place, une version plus petite, bien entendu toujours chic, est imaginée par Fiat qui compte utiliser sa propre et grande expérience dans les véhicules de petite taille. Le monospace étant LA version qu’il faut avoir et décliner à l’envie à cette époque, Fiat met en projet un petit véhicule qui donnera naissance à la Fiat Idea et au Lancia Musa, des cousins technique mais ciblant chacun des clients bien différents.

Image

Image
Lancia Ypsilon

Monospace chic des beaux quartiers :
La Musa se veut plus qu’une version fortement inspirée de la Lancia Ypsilon lancée en 2003, elle veut être sa déclinaison 5 portes avec une carrosserie plus originale que si on avait simplement rajouté 2 portes arrières à la citadine de Lancia. Il serait impensable de dégrader le style de l’Ypsilon par l’ajout de 2 portes supplémentaires.
Cette déclinaison ne vient pas remplacer un modèle existant dans la gamme Lancia mais bel et bien proposer une nouvelle alternative pour une citadines chic (spécialité de la marque) mais cette fois ci avec 5 portes. C’est aussi bien une nouveauté pour Lancia qu’une nouveauté dans ce segment naissant des monospaces citadins ou la concurrence s’organise autour du Renault Modus.

Le centre de style maison est mis à contribution pour transformer l’Ypsilon en un monospace. La partir avant change relativement peu pour laisser une empreinte forte à l’identité Lancia et permettre une reconnaissance rapide du nouveau modèle. Par rapport à l’Idea de Fiat, la Musa se révèle immédiatement plus cossue dans sa présentation mais aussi plus glamour et affiche sa calandre chromée avec fierté.
Il en résulte un monospace de 3,985m sur 1,698m de largeur pour 1,660m de haut. L’empattement est de 2,508m. La soute à bagages quant à elle absorbe 320 dm³ ou 1420 dm³. Banquette rabattue.

Image

Image

La gamme de moteur est reprise à l’Ypsilon et est donc déjà connue. On ne retrouve plus de bloc spécifique à Lancia à présent, toutes les motorisations se retrouvent aussi chez Fiat ou Alfa.
Une seule motorisation essence est proposée pour débutée : un 4 cylindres 1,4l (1368cc) 16v de 95cv. Afin d’affirmer son coté haut de gamme, la Musa fait l’impasse sur le 1,2 l 16v de 80 ch qui équipe en entrée de gamme l’Idea.

Image

Par contre, pour le diesel, l’offre est bien plus complète. Elle débute par un 4cylindres de 1,3l Mjet 16v pour 70ch. Ce moteur est déjà bien connu puisqu’il équipe aussi bien la Fiat Idea ou la Punto, que l’Opel Corsa ou l’Agila ou encore le Suzuki Wagon R et le Jimny.
Une version du 4 cylindres 1,9l Mjet 8v (1910cc) pour 100ch est aussi au programme.

Toutes les boites de vitesse sont à 5 rapports, ce qui est assez étonnant puisque sur l’Idea, on a d’office des boites à 6 rapports en manuel sur ces mêmes moteurs.

Une boite robotisée à 5 rapports nommée DFS (Dolce Far Niente ou douce fainéantise), la même en fait que la manuelle mais avec un robot intégré chargé de gérer l’embrayage, est proposée sur de nombreux modèles puisque seul le 1,9l Mjet ne peut recevoir cette option. La DFS propose un mode entièrement automatique ou un autre manuel (à partir du levier, pas de palette au volant), avec un mode Economy qui permet d’avoir une consommation en mode automatique inférieure à la boite manuelle.

Image
Boite DFS

La Musa est un véritable Minispace qui ne veut pas concurrencer directement les Renault Modus ou Opel Meriva. Elle offre une banquette arrière à 3 places coulissante et rabattable en 2 parties, 20 espaces de rangements et un siège avant passager qui s’abaisse pour le transport d’objet long.
La cible de la Musa est plutôt du coté des Audi A2 ou Mercedes classe A pour le coté chic des beaux quartiers mais en proposant de vraies astuces de modularité qui manquent à ces concurrentes.

Par rapport à la Fiat, La Musa fait 65mm de plus en longueur mais sans que cela ne profite à l’habitacle puisque ce sont ses pare chocs plus proéminant qui en sont la raison.
A l’intérieur, si le style de l’Ypsilon est aussi l’inspiratrice avec le compteur central, la Musa conserve le levier de vitesse implanté en hauteur de l’Idea et son agencement général. La finition intérieure n’est pas pour déplaire et fait la part belle aux plastiques moussées et évite les ambiances trop noires. Ajoutez ici et là un peu de touche aluminium, pour ajouter encore un peu plus de chaleur qui feront oublier certains plastiques un peu trop bas de gamme et vous obtenez un compromis entre tarif et présentation en faveur de la Musa.

La série 1 : 2004 – 2007
La présentation de la Musa intervient au salon de Genève 2003 (Mars) alors que son lancement officiel n’est effectif qu’en fin d’année, en Octobre 2004.

La Musa s’offre en 2 niveaux d’équipement. Le premier, nommé Oro, propose d’emblé les rétroviseurs électriques dégivrants, la direction assistée avec fonction City (sur assistance temporaire), l’autoradio CD à 6 HP, un ordinateur de bord, la climatisation manuelle, les anti brouillard avant.
On peut obtenir en option les vitres arrières électrique, les vitres arrières sur-teintées, des barres de toit, les commandes au volant de l’autoradio, des jantes alliage en 15 ou 16 pouces, un pack Bose, l’ESP, le GPS, un volant et un pommeau en cuir.

Image

Image

Image
Musa Oro

La richesse de l’équipement de la version de base différencie immédiatement une Lancia Musa d’une Fiat Idea.

Bien entendu, il existe une version plus équipée, nommé Platino, qui propose en plus un grand toit panoramique ouvrant Gran Luce (coulissant devant et fixe derrière et recouvrant 70% du pavillon), les 4 vitres électrique, les jantes en alliage en 15 pouces, une sellerie cuir et alcantara, des vitres arrières sur-teintées, une climatisation automatique bizone (sauf sur les tous premiers modèles), un volant et un pommeau en cuir.

On peut compléter l’équipement par quelques options : ESP, GPS, radars de recul, des packs de jantes en 15 et 16 pouces, le capteur de pluie et feux automatiques, les commandes au volant de l’autoradio, le régulateur de vitesse, un pack Bose couplé à l’autoradio MP3.
A noter que les barres de toit ne sont pas disponible à cause du toit panoramique.

Image

Image

Image

Image
Musa Platino

Les ambiances bicolore de l’intérieur sur tous les modèles séduisent et illuminent.

Si on combine les boites, les niveaux d’équipement, le catalogue est particulièrement complet puisque toutes les motorisations peuvent être commandées avec un niveau d’équipement Oro ou Platino et à part le 1,9l JTD, toutes peuvent recevoir une boite DFS. A cela, on peut ajouter les 12 teintes de carrosserie.

Les premiers essais par la presse sont plutôt bons. Le style, l’équipement, la tenue de route, le confort sont retenus comme étant des points forts. Par rapport à l’Idea, la Musa se révèle un peu plus confortable car elle adopte des réglages différents au niveau de sa suspension.

Après seulement 1 an de commercialisation, un nouveau moteur est ajouté à la gamme : il s’agit d’une version à 8 soupapes seulement au lieu de 16 du 1,4l Fire de 1368cc déjà proposé avec la Musa qui passe de 95 à 78ch

De la mi 2006 au début de l’année 2007, est disponible une version Platino suréquipée d’options comme les radars de recul, le capteur de pluie et de lumière, le régulateur de vitesse, le volant et le pommeau en cuir. Nommée DiLusso, elle va se décliner avec tous les moteurs de la gamme.

La série 2 : 2007 – 2012
Lancia se porte mieux grâce à ses petits modèles (+41 % de vente en 2006 par rapport à 2005) mais ne représente que 4000 véhicules sur l’année en France. On est très loin des chiffres obtenus durant les 2 dernières décennies. La concurrence ayant restylée ses modèles, Lancia se lance aussi dans une opération de maquillage pour redonner un peu de souffle à la petite Musa. Toutefois, il n’y aura pas de révolution, les quelques différences qui existent entre la phase 1 et la phase 2 étant assez minimes au final. L’avant est à peine retouché.
La porte de hayon est redessinée intégrant une partie vitrée plus importante et descendant plus bas pour abaisser le seuil de chargement et s’accompagne de feux à leds. Le coffre en profite pour accueillir un plus gros volume de charge (+70 dm³). La différence est nette en longueur : +5cm.
Les dessins des jantes sont renouvelés.

Image

Image

Le nouveau logo de la marque est bien entendu mis en valeur à partir de cette année.

Image

Une nouvelle option, Blue&Me apparait : elle permet d’obtenir un système bluetooth sur l’autoradio associé à un système de reconnaissance vocale et un port USB sur la console.

Autre nouveauté qui permet de personnaliser encore plus sa Musa, l’option bicolore qui permet de teinte le toit et le hayon différemment du reste de la carrosserie. Le catalogue propose pas moins de 80 combinaisons entre la teinte de la carrosserie et les ambiances intérieures combinées aux teintes bicolores.

Image

Image

Coté motorisation, c’est pratiquement la calme plat excepté le 1,3l Mjet qui est aussi disponible dans une version à 90ch à présent. Tout le reste de la gamme est reconduit.

A partir de 2009, une version dite Ecochic du 1,4l 8v de 78ch est disponible. Elle se caractérise par l’ajout d’une bi carburation essence/GPL qui permet d’abaisser les rejets de CO² de ce moteur, lui permettant de tenir jusqu’à la fin de vie de la Musa. Elle offre une autonomie de 1200 km environ dont plus de 400 en GPL.
Un nouveau moteur diesel est ajouté, déjà bien connu dans le groupe : le 1,6l Mjet de 120ch équipé d’un stop & start. Ce dernier remplace le vieillissant 1,9l Mjet 8v de 100ch.

En Octobre 2009, une série spéciale Paultrona Frau est lancée. Elle se distingue d’une Platino par l’ajout d’un intérieur cuir habillant intégralement les sièges mais aussi la planche de bord. Elle est disponible en 11 coloris dont 4 bicolores avec 3 teintes de cuir et des jantes spécifiques en 16 pouces.
On peut la commander avec le 1,4l 16v de 95ch, le 1,3l Mjet de 90ch ou le 1,6l Mjet de 120ch (les moteurs les plus puissants).

Image

Image

Image

Fin Septembre 2010, la série spéciale Diva arrive. Il s’agit d’une version Oro avec une présentation spécifique disponible avec le 1,4l 16v aussi bien en 78 qu’ne 95ch, le 1,4l Ecochic et le 1,3l Mjet de 95ch.

Image

Image
5th Avenue du salon de Genève

Au même moment, une autre série spéciale est lancée : la 5th Avenue. Dévoilée à Genève de cette même année (où elle avait un toit recouvert de cuir) elle est lancée durant le Salon de Paris. Elle se présente en teinte bicolore avec logo spécifique, vitres arrière sur-teintées, jantes 16 pouces, cuir Poltrona Frau sur la planche de bord et les sièges, l’ESP, la radio MP3 avec commandes au volant, les capteurs de pluie et lumière, le régulateur de vitesse, les radars de recul, du toit Gran Luce et des vitres arrière électriques.
La palette de moteur comprend le 1,4l 16v 95ch, le 1,4l Ecochic et le 1,3l Mjet de 95ch.

Image

Pour la fin 2010, c’est au tour des motorisations de faire légèrement peau neuve afin de réduire les émissions de CO². Le 1,3l Mjet reçoit une nouvelle rampe commune et un stop & start. De son coté le 1,4l 8v de 78ch n’est plus disponible qu’en version Ecochic.

Pour les derniers mois de commercialisation à partir de mai 2011, La gamme est revue en profondeur. La finition Oro n’existe plus et la Platino se nomme à présent Gold. La 5th Avenue n’est plus proposée comme une série spéciale mais comme un membre de la gamme. Toutes les motorisations sont conformes aux normes Euro 5.

Si la carrière de la Musa a été relativement discrète en France, il en va autrement en Italie où elle est le monospace le plus vendue en 2006, 2007, 2008 et 2009.
La carrière de la Musa prend fin en 2013 sans être remplacée dans la gamme. La catégorie des petits monospaces n’a pas convaincus, du moins pas autant que les monospaces compacts. De nombreuses marques dont Renault avec son Modus se désengagent de cette catégorie pour s’orienter vers les SUV devenus à la mode.
Une nouvelle Ypsilon est apparue mais elle dispose pour la première fois d’une version à 5 portes, ce qui permet de remplacer en quelque sorte la Musa.

Les données techniques :
1,4l 8v : 2005-2010 : 4 cylindres 1368cc 78ch, 0 à 100 en 13,5s, 163 km/h
1,4l Ecochic 8v : 2009-2012 : 4 cylindres 1368cc GPL 78ch, 0 à 100 en 13,5s, 163 km/h
1,4l 16v : 2004-2013 : 4 cylindres 1368cc 95ch, 0 à 100 en 11,5s, 175 km/h

1,3l Mjet 16v 70 : 2004-2013 : 4 cylindres 1248cc 70ch, 0 à 100 en 15,4s, 165 km/h
1,3l Mjet 16v 90 : 2007-2013 : 4 cylindres 1248cc 90ch, 0 à 100 en 12,5s, 173 km/h
1,6l Mjet 16v 120 : 2009-2013 : 4 cylindres 1598cc 120ch, 0 à 100 en 9,9s, 190 km/h
1,9l Mjet 8v 100 : 2004-2009 : 4 cylindres 1910cc 100ch, 0 à 100 en 11,5s, 179 km/h

Fioraventi Kandahar :
Au salon de Genève 2006 est présenté une inédite Lancia Musa. La carrosserie Fioraventi propose une déclinaison façon baroudeuse des beaux quartiers. L’intérieur est revu avec des placages en teck clair. L’originalité n’est pas dans cette carrosserie un peu massive mais dans le toit à trous minuscules qui permet d’illuminer l’habitable. Il est aussi possible d’intégrer un éclairage à leds de ce toit pour baigner de lumière l’intérieur.

Image

Image

Image

Image

Image

Image
Renault Clio 3 1,5l Dci 85 Expression 2006
Renault Laguna 2,2l Dci 150 Carminat 2004
Alfa 156 3,2l GTA 250 Selespeed 2004
Lancia Kappa SW 2,4l JTD 136 LS Pack 1998
Avatar de l’utilisateur
psal24
Modérateur
Modérateur
 
Messages: 13169
Inscription: Jeu Fév 12, 2004 7:00 am
Localisation: Essonne (91)

Retourner vers Les dossiers

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 1 invité